Menu
S'identifier

Étude Fretlink : les prix du transport routier de marchandises orientés à la hausse cet été

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 11.07.2018 | Dernière Mise à jour : 11.07.2018

L’augmentation des prix est particulièrement sensible depuis avril 2017 pour trois types de transport : le 40 t régional (+ 3,30 %), le 40 t longue distance (+ 3,18 %) et le porteur régional (+ 3,13 %).

Crédit photo Adobe Stock

Le commissionnaire de transport routier Fretlink a mené une étude sur l'évolution des prix du transport routier de marchandises. L'activité reprend, mais le secteur est affecté par la pénurie de conducteurs, la fermeture de nombreuses TPE et PME et les pics d'activité saisonniers.

Une étude FretLink, rendue publique le lundi 9 juillet, pointe une hausse des prix de transport guidée par des pics d’activité saisonniers. Celle-ci s’inscrit dans un contexte plus large. L’activité, au niveau européen et hexagonal, reprend, l’OCDE tablant sur une augmentation du PIB français de 2,2 % en 2017.

Une pénurie de conducteurs évaluée à 20 000 personnes

Depuis la crise de 2008 et l’accentuation de la concurrence en Europe, le transport routier de marchandises a en outre été affecté par la fermeture de nombreuses TPE/PME, laquelle a eu pour conséquence une réduction des capacités de transport. À cela s’ajoute la pénurie de conducteurs évaluée, en France, à 20 000 personnes, le phénomène étant accentué l’été par la prise de congés. Au même moment, plusieurs secteurs enregistrent des pics d’activité. Tel est le cas de la filière céréalière, de la consommation d’eau ou encore de la brasserie. En 2018, cette dernière devrait connaître un dynamisme encore plus important en raison de la Coupe du Monde de football.  

L’augmentation des prix est particulièrement sensible depuis avril 2017 pour trois types de transport : le 40 t régional (+ 3,30 %), le 40 t longue distance (+ 3,18 %) et le porteur régional (+ 3,13 %).

En période estivale, les chargeurs sont dès lors contraints de recourir au marché spot, ce qui se traduit par des hausses en réalité plus fortes. Afin d’en amoindrir les effets, ces derniers cherchent à tisser des relations de long terme avec les transporteurs ou à mutualiser les moyens de transport grâce aux avancées du big data.

 

Auteur

  • Antoine Dufeu

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format