Menu
S'identifier

Espagne : la Rioja interdit 150 km de nationales aux camions

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 07.12.2017

La province de La Rioja vient d’interdire l’équivalent de 150 km de routes sur la N-232 et la N-124 aux poids lourds de plus de quatre essieux pour les forcer à emprunter l’autoroute parallèle AP-68.

Crédit photo Adobe Stock

Les transporteurs vont devoir recalculer certains de leurs itinéraires en Espagne, compte tenu des velléités de plus en plus nombreuses des Régions de réguler le trafic. La province de la Rioja vient d’interdire certaines routes aux camions, la province Castille-et-Leon envisage une mesure similaire, tandis que la province basque du Guipuscoa s'apprête à lancer une écotaxe.

Après la province basque du Guipuscoa, qui compte lancer une écotaxe sur une partie de la National-1, la province de La Rioja vient pour sa part d’interdire l’équivalent de 150 km de routes sur la N-232 et de la N-124 aux poids lourds de plus de quatre essieux pour les forcer à emprunter l’autoroute parallèle AP-68. L’interdiction est entrée en vigueur le 2 décembre et concerne de manière définitive les sections Gimileo à Alfaro (N232) et Briñas à Gimileo (124).

Une amende de 200 

Il ne s’est écoulé que deux jours entre la publication de cette décision au Journal Officiel et sa mise en œuvre. Ainsi, le premier jour, malgré de nombreux panneaux de signalisation, une vingtaine de chauffeurs se sont vus pénalisés par une amende de 200 €, réduite à 100 € lorsqu’elle était réglée sur le champ. Le gouvernement de la Rioja a pris cette décision pour freiner le trafic poids lourds sur cette nationale qui compte jusqu’à 2 000 camions par jour, en estimant que 75 % des accidents leur sont imputables.

En compensation, la région a conclu un accord avec Abertis, concessionnaire de l'autoroute, afin d’abaisser de 75 % le prix du péage PL sur la portion de l’autoroute AP-68 concernée par le report de trafic entre Zambrana (Álava) et Tudela (Navarre). Le manque à gagner, estimé à 1,3 million d’euros, sera compensé par la région de La Rioja et le gouvernement espagnol.

Une décision "hâtive" et "surprenante"

Les syndicats professionnels de transporteurs espagnols, réunis au sein du Comité national des transports, ont fait part de leur opposition face à cette décision considérée comme "hâtive" et "surprenante". Ils ont demandé sa suspension dans l’attente d’une réunion permettant de discuter sereinement des différentes décisions prises par les communautés autonomes en matière de circulation routière et visant des restrictions plus ou moins lourdes de trafic PL.

La province de Castille-et-Leon projette ainsi pour sa part de détourner dans des conditions similaires le trafic de la N-1 vers l’AP-1 entre Burgos et Miranda de Ebro, de la N-VI passant par San Rafael (Segovia) vers l’AP- 6, et enfin de la N-120 (Logroño-Vigo) vers l'AP-71.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format