Menu
S'identifier

En 2021, les résultats de Geodis ont été portés par la commission de transport et l’e-commerce

Supply Chain Magazine | Routier | publié le : 03.03.2022 | Dernière Mise à jour : 03.03.2022

L’effet prix est favorable et les volumes en croissance, note Geodis, en soulignant ses initiatives pour sécuriser ces capacités maritimes sur les flux Asie-Europe ou le renforcement de son offre aérienne.

Crédit photo Geodis

Sur 2021, le chiffre d'affaires de Geodis s’est envolé de + 28 %; Une performance record pour la filiale de la SNCF, largement tirée par son activité de commission de transport, qui représente près de la moitié des revenus du groupe.

Sur 2021, le chiffre d'affaires (CA) de Geodis s’est envolé de + 28 %, pour atteindre 10,9 milliards d'euros (Md€). Et pour comparer à l’avant crise sanitaire, cette hausse atteint + 33 % par rapport à 2019. Une performance record pour la filiale de la SNCF, largement tirée par son activité de commission de transport, dont le CA bondit de + 66% pour représenter près de la moitié de celui du groupe (4,9 Md€).

L’effet prix est favorable et les volumes en croissance, note Geodis, en soulignant ses initiatives pour sécuriser ces capacités maritimes sur les flux Asie-Europe ou le renforcement de son offre aérienne. Portée par ses benchmarks de prix de transport, sa place de marché Upply a d’ailleurs triplé son CA.

Une baisse significative de la dette

Côté logistique contractuelle, le e-commerce est un créneau très dynamique aux États-Unis et en Europe, comptant pour plus d’un quart de l’activité. Son offre eLogistics développée outre-Atlantique accélère avec trois nouveaux sites, et va se déployer en Europe. "

En 2021, Geodis a atteint les objectifs de son plan stratégique "Ambition 2023" avec deux ans d’avance, tant en chiffre d’affaires qu’en EBITDA", commente Marie-Christine Lombard, sa présidente du directoire, en faisant valoir le chemin parcouru en une décennie pour aujourd’hui figurer au 4rang des acteurs européens du secteur Logistique, et au 7e sur le plan mondial. Et d’un point de vue finances, la très forte génération de cash flow opérationnel sur l’année écoulée a permis une baisse significative de la dette du groupe.

Lire l'intégralité de l'article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format