Menu
S'identifier

Directive détachement : mobilisation syndicale aux frontières françaises le 21 novembre

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 15.11.2017

Les syndicats français du transport routier lancent un appel unitaire à la mobilisation contre la directive détachement, par le biais d'actions aux frontières.

Crédit photo © Anne Kerriou

Les syndicats du transport routier appellent unanimement à des actions aux frontières françaises le 21 novembre à compter de 6h00 du matin.Ils veulent ainsi protester contre l'exclusion du transport de la directive détachement, et comptent sur l'appui de leurs collègues belges, italiens et espagnols.

La mobilisation sera unitaire. CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC : les branches Transports de l'ensemble de ces syndicats appellent à des actions aux frontières françaises le 21 novembre à partir de 6h00 du matin. Ils veulent ainsi protester contre l'exclusion du transport de la directive détachement et "interpeller directement le président de la République, Emmanuel Macron, qui s'était personnellement engagé à inclure tout le monde".

Les syndicats annoncent "une mobilisation pacifique", sans donner plus de précisions à ce stade sur la nature des actions. D'autres syndicats européens, belges, espagnols et italiens, devraient rejoindre leurs confrères français, les mouvements intervenant dans le cadre de la semaine d'action organisée tous les ans par la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF).

Un délai de 7 à 10 ans

Pour les syndicats, renvoyer le sort des conducteurs routiers aux négociations sur le paquet Mobilité va induire un délai "d'au moins 7 à 10 ans" pour que les 27 se mettent d'accord, laissant subsister pendant cette période des conditions inacceptables "d'esclavage moderne". "Il ne faut pas nous prendre pour des lapins de 3 semaines. Au 1er janvier, la Bulgarie prend la présidence de l'Union. Il y aura ensuite les élections européennes. Le temps que le nouveau Parlement se mette en place, il faudra compter au moins 7 à 10 ans pour réviser le paquet routier", a détaillé Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports.

Par ailleurs, les mesures mises sur la table par la Commission européenne en mai dernier comme base de négociation sont loin de les satisfaire.

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format