Menu
S'identifier

Dimotrans acquiert 85 % de Crystal Group et complète son offre overseas

Actualités | publié le : 31.08.2021 | Dernière Mise à jour : 02.09.2021

Joël Glusman, président de Crystal Group, et Salvatore Alaimo, président de Dimotrans.

Crédit photo Pierre-Aymeric Dillies

"Devenir l’alternative française aux grands groupes internationaux du transport et de la logistique en constituant un nouveau pôle dynamique et innovant", c'est l'objectif de Salvatore Alaimo, président du commissionnaire et transporteur Dimotrans, par le biais de l'acquisition de 85 % du capital de Crystal, spécialisé dans l’aérien et le maritime overseas.

Fin juillet, le commissionnaire et transporteur lyonnais Dimotrans a acquis 85 % du capital du Francilien Crystal, spécialisé dans l’aérien et le maritime overseas. Salvatore Alaimo, président de Dimotrans, et Joël Glusman, président de Crystal Group (qui conserve 15 % du capital) affichent une ambition claire : "devenir l’alternative française aux grands groupes internationaux du transport et de la logistique en constituant un nouveau pôle dynamique et innovant".

Renforcement mutuel

Par cette alliance, les deux opérateurs se renforcent mutuellement dans leur positionnement, Crystal Group s’appuyant sur l’offre globale de commission, transport routier, logistique ou e-commerce de Dimotrans et ce dernier se consolidant sur les métiers de l’overseas et de la douane. Ensemble, ils réunissent 360 salariés chez Crystal, pour un chiffre d’affaires de 101,4 millions d’euros en 2020 et 1 520 personnes dans le groupe Dimotrans, pour un chiffre d’affaires de 396 millions d’euros consolidé l’an dernier. En 2021, ils devraient atteindre ensemble 500 millions d’euros.

Atteindre une taille critique 

Salvatore Alaimo, président depuis 2000, travaille en "architecte de la supply chain" et mise sur la diversification et la croissance externe pour atteindre une taille critique dans toutes ses activités. Le chef d’entreprise "étudie d’autres cibles en 2021-2022, dit-il, soit pour compléter un maillage national, par exemple en Bretagne, soit pour renforcer [nos] parts de marché dans la logistique ou en messagerie nationale". L’objectif du groupe à l’horizon 2028, ajoute-t-il, serait de "réaliser entre 800 millions et 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires".

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format