Menu
S'identifier

Déménagements Bauchot : "Message au futur président : un abaissement des charges sociales permettrait l’embauche, et pas touche au CICE"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 10.02.2017 | Dernière Mise à jour : 28.09.2017

Jean-Michel Bauchot, dirigeant des Déménagements Bauchot.

Crédit photo DR

Les Déménagements Bauchot sont tributaires des mutations des militaires, très présents dans l'Est, qui s'effectuent l'été. Jean-Michel Bauchot, dirigeant, tient à fidéliser le personnel saisonnier et à limiter la pénibilité liée au métier.

"De juin à septembre, nous réalisons plus de la moitié de notre chiffre d’affaires. L’Est demeure une région militaire et les mutations s’effectuent pendant l’été. Mais les opérations liées à la mobilité des militaires sont plus compliquées en raison des modalités de remboursement, qui faussent un peu les relations commerciales.

L'effectif double pendant l'été

Durant la saison estivale, l’effectif vient à doubler. J’essaie de fidéliser les personnels qui nous rejoignent temporairement. Et, comme pour les salariés permanents, c’est sur le social que cela se joue. La formation y participe, bien sûr, avec le passage des permis lourd et super lourd, mais surtout l’organisation du travail, que nous essayons d’améliorer en permanence.

Le dispositif pénibilité en question

Il s’agit avant tout de bien évaluer, lors de la visite commerciale, la part de la conduite en cas de longue distance et le nombre de salariés nécessaire. Nous n’avons pas attendu le dispositif pénibilité pour avoir conscience que le déménagement est un métier difficile. Pourquoi nous demander de le démontrer ? Si la durée du travail était encore ce qu’elle était à la création de l’entreprise, il y a 55 ans, je comprendrais. Mais nous limitons au maximum le recours au travail de nuit.

Justifier ses prix face à la concurrence 

Partir un dimanche soir, travailler le samedi, est devenu très exceptionnel. Monte-meubles et hayons élévateurs font partie du quotidien. Le coût annuel d’un chef d’équipe s’élève à 50 000 € charges comprises. Qu’il convient de justifier face aux prix pratiqués par une concurrence non professionnelle ou européenne, voire les deux à la fois. Là, l’État fait mal son boulot. D’où mon message au futur président : un abaissement des charges sociales permettrait d’embaucher, et pas touche au CICE. "
 

Repères

Siège : Étain (55)
CA 2016 : 810 000 €
Parc : 6 moteurs
Effectif : 9 salariés
Activités : déménagement, transport, garde-meubles

Auteur

  • Anne Madjarian

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format