Menu
S'identifier

Daimler Truck bientôt coté en Bourse

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 18.11.2021 | Dernière Mise à jour : 19.11.2021

L’entrée en Bourse permettra également de contribuer au financement de l’électrification de la gamme du constructeur.

Crédit photo Daimler Truck

Le constructeur Daimler Truck devrait faire ses débuts à la Bourse de Francfort le 10 décembre 2021 lorsqu’il sera séparé du groupe Daimler. De quoi accélérer les investissements pour l’électrification de la gamme.

Daimler Truck vise une introduction en Bourse, à Francfort, le 10 décembre à l'issue de sa scission d'avec Daimler, a annoncé le 11 novembre dernier le constructeur automobile allemand. Les actionnaires de Daimler ont voté pour la scission de l'activité de poids lourds et autobus du groupe, appelée à devenir le premier constructeur de camions au monde, avec des marques comme  Mercedes-Benz, Freightliner, Western Star, Fuso, Unimog et BharatBenz pour les camions, et Mercedes-Benz ou encore Setra pour les bus. Cette société disposera de 11,1 milliards d’euros de fonds propres et de 5 milliards d’euros de liquidités à fin 2021 (avant son entrée en Bourse).

Gonfler les marges

Le groupe Daimler contrôlera encore 35 % du capital et se concentrera sur l’augmentation de la part de marché de sa filiale en Europe. Cette dernière se situait à 20 % en 2019, contre 28 % en Amérique du Nord et 32 % au Brésil. En parallèle, la nouvelle entité veillera à gonfler ses marges, pour le moment inférieures à celles de ses concurrents, comme Scania ou Volvo Trucks. Le constructeur a fait savoir que son taux de rentabilité opérationnelle ajustée était de 10,8 % en Amérique du Nord, de 7,2  % en Asie et de 4,5 % en Europe depuis le début de l'année. Cette décision s’accompagne d’un plan de réduction des coûts fixes de 15 % d'ici 2025 par rapport à 2019.

Financer l'électrification

L’entrée en Bourse permettra également de contribuer au financement de l’électrification de la gamme du constructeur. "Nous avons un objectif clair (..) nous sommes déterminés à atteindre une rentabilité plus élevée et à gagner la course aux émissions zéro", a déclaré son patron Martin Daum dans un communiqué. Selon Andreas Gorbach, CTO et responsable du Truck Technology Group, la majorité des dépenses de R&D doivent être réorientées vers les technologies de véhicules à émission zéro d'ici 2025.

Une série de partenariats

Le constructeur se concentre à la fois sur les véhicules électriques à batterie (BEV) et les véhicules électriques à pile à combustible à hydrogène (FCEV). Daimler Truck compte établir un réseau de 150 stations de ravitaillement en hydrogène pour approvisionner les 5 000 camions lourds à hydrogène qu’il compte lancer d'ici 2030. Pour cela, le constructeur a indiqué une série de partenariats, tout d’abord avec Shell, puis plus récemment avec BP au Royaume-Uni et Total Energies pour la France et le Benelux.

En complément, Daimler Truck a créé une coentreprise avec les groupes Traton et Volvo AB pour déployer 1 700 points de charge en cinq ans dédiés aux poids lourds.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format