Menu
S'identifier

Social

Covid-19 : l’AFT lance une plateforme de prêt de main-d’œuvre

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 30.03.2020 | Dernière Mise à jour : 30.03.2020

Les salariés concernés sont répartis selon des domaines d’activités distincts : conduite, opérateur logistique, exploitation et maintenance.

Crédit photo DR

Face à la crise sanitaire, l’AFT vient de lancer "Transport Solidaire", une plateforme sur laquelle transporteurs et logisticiens peuvent mettre à disposition de leurs confrères des salariés qualifiés et volontaires.

En raison des mesures mises en place pour lutter contre l’épidémie due au coronavirus, certaines entreprises du transport et de la logistique se retrouvent en flux tendus pour approvisionner les commerces alimentaires et les établissements sanitaires, alors que d’autres subissent une forte baisse d’activité. Dans ce contexte, l’AFT a lancé une plateforme de prêt de main-d’œuvre, Transport Solidaire, qui vise un objectif double : permettre aux entreprises en tension de répondre aux enjeux d’approvisionnement et de faciliter le maintien à l’emploi de salariés d’entreprises défavorablement impactées. Via cette "bourse d’échange de personnel" gratuite, l’employeur met des salariés à la disposition d'une autre entreprise utilisatrice pendant une durée déterminée.

Quatre domaines d’activités

Les salariés concernés sont répartis selon des domaines d’activités distincts : conduite, opérateur logistique, exploitation et maintenance. Afin de donner tous les éléments de compréhension aux utilisateurs de cette plateforme, l’AFT propose directement sur le site, via la rubrique "Réglementation", de s’informer sur les dispositions légales du prêt de main-d’œuvre ; de télécharger un modèle de convention quadripartite entre l’entreprise qui prête un salarié, les institutions représentatives du personnel, celle qui en bénéficie et le salarié lui-même et de télécharger un modèle d’avenant de contrat.

À noter que dans le cadre spécifique de la période de crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, le prêt de salarié doit se faire sur la base du volontariat, et dans le strict respect des règles d’hygiène et de sécurité nécessaires à la protection des salariés face au risque épidémique (désinfection, distanciation sociale, gestes barrières).

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format