Menu
S'identifier

Coronavirus : l'UETR demande une harmonisation européenne des assouplissements transport

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 26.03.2020 | Dernière Mise à jour : 26.03.2020

Face à l’ampleur de la crise, la plupart des pays européens ont adopté, souvent dans l’urgence, plusieurs mesures destinées à faciliter la fluidité de leur système de transport.

Crédit photo DR

La plupart des pays de l’Union Européenne ont pris des mesures pour assouplir la réglementation des transports au niveau national, sans coordination avec les pays voisins. L’UETR demande à la commission européenne de définir des règles communes.

Face à l’ampleur de la crise qui s’est abattue en Europe, la plupart des pays de l'Union ont adopté, souvent dans l’urgence, plusieurs mesures destinées à faciliter la fluidité de leur système de transport. Alors que la France vient autoriser un dépassement du temps de conduite quotidien (qui passe de 9 à 10 ou 11 h jusqu’à deux fois par semaine), l’Allemagne tolère pour sa part un temps de conduite quotidien de 10 h, et ceci jusqu’à 5 fois par semaine.

Pour harmoniser ces pratiques, l’UETR, association qui représente 200 000 PME/TPE du transport routier en Europe de l'Ouest, demande au Commissaire européen des transports de donner des règles communes sur les dépassement de temps de conduite au niveau européen. "Une dérogation généralisée à l'application des dispositions relatives aux temps de conduite, aux pauses et aux périodes de repos avec un calendrier de référence unique au niveau de l'UE, serait très utile", écrit le 17 mars Julio Villaescusa, président de l'UETR.

Décisions uniquement nationales

L’organisation patronale souhaite également normaliser les extensions de validité de permis de conduire, notamment lorsqu’il est impossible de passer une visite médicale, de suivre une formation ou de passer un examen en raison du confinement.

"Différent pays ont prolongé la validité des permis, une mesure positive mais prise uniquement au niveau national et qui ne concerne pas les transporteurs des autres pays. Compte tenu de l’importance de l’activité du transport de marchandises en ce temps de crise, nous considérons qu’il serait très utile que l’Union Européenne prenne des mesures extraordinaires et temporaires permettant aux conducteurs qui ne sont pas en mesure de renouveler leur certificat, de poursuivre leur activité au niveau international jusqu'à ce que tout revienne à la normale", plaide Julio Villaescusa. 

Clarifications

Un dernier volet concerne l’harmonisation des mesures de sécurité. "Nous devons éviter des mesures unilatérales qui peuvent provoquer des blocages dans la chaîne du transport. Il faut aussi des clarifications sur le traitement auquel le véhicule et la cargaison doivent être soumis si nécessaire, de même si le conducteur doit être placé en quarantaine", soutient l’UETR. L’ensemble des mesures européennes, régulièrement mises à jour par l’organisation, peut être trouvé sur leur site Internet.
 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format