Menu
S'identifier

Contrôle routier sur l’axe Paris/Espagne : 36 % des poids lourds et utilitaires en infraction

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 09.10.2018 | Dernière Mise à jour : 09.10.2018

111 véhicules, soit 62 poids lourds et 49 utilitaires légers, ont été contrôlés le 1er octobre sur les autoroutes A10 et A63.

Crédit photo Adobe Stock

36 % des véhicules en infraction, c’est le bilan d’une importante opération de contrôle routier menée sur un axe autoroutier Paris/frontière espagnole le 1er octobre dernier. 17 000 € de consignation pour les entreprises verbalisées et non établies en France ont été réclamés en paiement immédiat.

Une opération de contrôle routier de grande envergure s’est déroulée sur 800 km, entre les péages de Saint-Arnoult et Biriatou, soit du sud de Paris à la frontière espagnole, sur les autoroutes A10 et A63, le 1er octobre dernier. L’objectif était de lutter contre la concurrence déloyale dans le transport routier de marchandises et prévenir la sécurité routière.

Les contrôles étaient programmés conjointement avec les DREAL Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire et la direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) Île-de-France.

17 000 € de consignation

17 000 € de consignation pour les entreprises verbalisées et non établies en France ont été exigés en paiement immédiat pour le règlement de 40 infractions. 111 véhicules étaient contrôlés, soit 62 poids lourds et 49 utilitaires légers. Ont été répertoriées :

  • 4 fraudes de manipulation du tachygraphe ;
  • 1 fraude de neutralisation du système antipollution "adblue" ;
  • 2 infractions aux temps de conduite du conducteur ;
  • 13 infractions au droit du travail : infraction aux règles du détachement de salarié et 
12 infractions pour travail dissimulé ;
  • 1 infraction pour du repos hebdomadaire du conducteur pris en cabine ;
  • 17 surcharges.

Rien qu'en Centre-Val de Loire, 15 agents en charge du contrôle des transports terrestres de la DREAL, 2 agents de l’Unité de Recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d’Allocations Familiales (URSSAF) et une trentaine de gendarmes ont été mobilisés, aux 4 péages de Monnaie et de Sorigny (37), aux entrées et sorties de Tours.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format