Menu
S'identifier

Contrôle routier de VUL : 73 infractions constatées en 6 heures

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 22.03.2017

"Sur 89 véhicules utilitaires légers (VUL) de moins de 3,5 tonnes qui ont été contrôlés, dont 46 immatriculés hors de France, 28 étaient en infraction'', indique un communiqué de la Préfecture d'Île-de-France.

Crédit photo Adobe Stock

Les services de l'État ont mené en Île-de-France une opération de contrôle routier ciblée sur les véhicules utilitaires légers. Bilan : 73 infractions, dont 47 relatives à la concurrence déloyale.

Opération de contrôle routier fructueuse en Île-de-France. Le 16 mars, de 6 h 00 à midi, les contrôleurs des transports terrestres de la DRIEA (*) et les agents de contrôle de la Direccte (**) ont mené un opération de contrôles coordonnés aux côtés des forces de l'ordre, 0 Paris, en Seine-et-Marne, dans les Yvelines, l'Essonne et en Seine-Saint-Denis. Ils ciblaient spécifiquement des véhicules utilitaires légers et plus particulièrement les infractions aux règles de concurrence.

Un tiers des véhicules contrôlés en infraction

Le résultat est probant. "Sur 89 véhicules utilitaires légers (VUL) de moins de 3,5 tonnes qui ont été contrôlés, dont 46 immatriculés hors de France, 28 étaient en infraction", indique un communiqué de la Préfecture d'Île-de-France. Sur ces 28, 14 véhicules étaient français (dont 11 en surcharge) et 14 non résidents, nous a précisé la préfecture.

Au total, 73 infractions ont été relevées : 42 par les agents de la DRIEA et 31 par l'inspection du travail. Elles concernaient pour 43 d'entre elles des véhicules français, contre 30 pour les non-résidents. Sur ces 73 manquements, 47 avaient trait à la concurrence déloyale : 35 côté DRIEA et 12 côté Direccte (relatives aux règles de détachement des travailleurs ou au travail illégal).

Dans le détail, les agents de la DRIEA ont de leur côté constaté les infractions suivantes :

  • 2 pour cabotage irrégulier ;
  • 2 pour travail dissimulé ;
  • 9 pour absence d’attestation de détachement à bord du véhicule ou attestation non conforme ;
  • 22 pour surcharge.

"Au total, ces infractions ont donné lieu au paiement immédiat de 4 974 € de consignation par les entreprises non établies en France. L’inspection du travail poursuit ses investigations et va entamer plusieurs procédures pénales pour travail illégal. Les infractions en matière de détachement de travailleurs sont passibles d’une amende administrative de 2 000 € par salarié", précise la Préfecture d'Île-de-France.

Une opération ciblée sur 9 sites stratégiques

L'opération était menée "sur neuf sites stratégiques d'Île-de-France : aires de repos sur autoroute, quais de chargement et de déchargement, bord de route", ajoute la Préfecture. Elle s'inscrit "dans le cadre d’une des onze semaines d’observation du cabotage programmées par la Commission européenne. Il s’agit de contrôler spécifiquement les véhicules utilitaires légers utilisés pour le transport routier pour le compte d’autrui et en particulier les non-résidents, dont on observe depuis quelques années une croissance rapide", précise enfin la Préfecture.

(*) Direction régionale et interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement

(**) Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi

Thème(s) associé(s)

Social

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format