Menu
S'identifier

Conjoncture : la Pologne tire toujours l'activité du transport routier européen en 2017

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 02.08.2019 | Dernière Mise à jour : 02.08.2019

Selon les dernières statistiques du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, l'activité du transport routier de marchandises européen a bondi de 4,7 % en 2017.

Crédit photo DR

Affichant une progression de 4,7 % en 2017 par rapport à 2016, le transport routier de marchandises (TRM) européen est surtout tiré par le dynamisme des pavillons des Pays de l’Est. De son côté, le TRM français se hisse au 4e rang.

Selon les dernières statistiques du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, l'activité du transport routier de marchandises européen a bondi de 4,7 % en 2017, atteignant 1 956 milliards de tonnes-kilomètres. Parmi les grands gagnants de cette progression, le pavillon polonais, qui devient la plus importante, devançant celle du pavillon allemand. 

Si l’activité internationale des pavillons européens a progressé de 6,6 % sur la période étudiée, elle a, là aussi, été essentiellement soutenue par le dynamisme des pavillons des pays de l’Est à l’international qui a grimpée de  9,5 %). En national, c’est-à-dire concernant l’activité nationale des pavillons dans leur propre pays, cette hausse se montre plus modérée avec 3,7 %, tandis que le cabotage, en augmentation de 17,4 %, représente 3,6 % de l’activité nationale du TRM européen.

La France dans les cinq premiers

En haut du podium, le pavillon polonais assure 17,1 % de l’activité du TRM européen, suivi par les pavillons allemand (15,5 %), espagnol (11,8 %), français (8,6 %), britannique (8,3 %) et italien (6,1 %). "Les quatre premiers pavillons accomplissent plus de la moitié de l’activité européenne", résume l’étude.

À noter que pour l’Hexagone, les activités nationale et internationale progressent, après un long recul à l’international. "À l’image de certains pays de l’Europe de l’Ouest (Allemagne, Espagne, Italie, Finlande…), le cabotage en France se renforce en volume et sa part atteint 6,9 % du transport national", précise le SDES.

Des disparités selon les marchés

Parmi les six pavillons les plus contributeurs, seule l’activité du pavillon allemand se contracte tandis que celle du Royaume-Uni "ne" prend "que" 0,7 %. Celle des quatre autres pavillons grimpe de plus de 6 % tant en national qu’à l’international. C’est notamment le cas de la France  qui contribue à hauteur de + 7,6 %, avec + 8,1 % au national et + 1,5 % à l’international) et qui repasse au quatrième rang devant le Royaume-Uni, comme en 2015. 

"Selon les pavillons, la part de l’activité internationale diffère considérablement : alors que celle du pavillon allemand est presque six fois plus faible que son activité nationale et celle du pavillon français treize fois moindre, celle du pavillon polonais est 1,8 fois plus développée que son activité nationale", distingue l’étude.

En termes de cabotage, deux pays tiennent  le haut du podium : l’Allemane et la France avec + 25,9 % et + 17,4 % pour couvrir respectivement 7,3 % et 6,9 % des tonnes-kilomètres réalisées au sein de ces deux marchés nationaux. Le cabotage progresse également fortement en Espagne, en Italie et en Finlande.

 

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format