Menu
S'identifier

Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris chargé des transports : "Aux énergéticiens de suivre !"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 26.10.2018 | Dernière Mise à jour : 26.10.2018

Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris, revient sur les principaux enjeux liés à la pollution et à la circulation.

Crédit photo DR

La Ville de Paris est un maillon central de la politique environnementale dans la Région Île-de-France. Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris, revient sur les principaux enjeux liés à la pollution et à la circulation.

L'Officiel des Transporteurs : La Ville de Paris privilégie-t-elle, en matière de poids lourds, un type d’énergie ?

Christophe Najdovski  : Nous utilisons les outils que l’État met à notre disposition, comme les vignettes Crit’Air, mais ne sommes ni industriels du secteur automobile, ni fournisseurs d’énergie. Les énergies alternatives au diesel à notre disposition sont peu nombreuses aujourd’hui. Nous avons le gaz et l’électricité (sur batterie ou hydrogène). Tant que les industriels ne proposeront rien d’autre, nous concentrons nos efforts sur cette offre énergétique.

Nous développons des stations d’avitaillement au gaz dans Paris, deux stations publiques devraient être opérationnelles en 2020. Nous travaillons également sur la mise en place de bornes de recharge électrique, nous mettons à l’étude la question de la recharge en hydrogène.

L’OT : Les transporteurs rencontrent des difficultés en région parisienne pour s’approvisionner en GNV. Comment la Ville de Paris peut contribuer à une diminution de ces difficultés ?

C.N : Nous sommes confrontés aux mêmes difficultés que les transporteurs. Nous avons une flotte de véhicules importante fonctionnant au gaz ou à l’électricité. Le plus gros parc de véhicules au gaz est celui des bennes qui collectent les ordures ménagères dans Paris. Il y a plusieurs projets en Île-de-France, et beaucoup de demandes d’exploitants de flottes. Aux énergéticiens de suivre !

L’OT : Les difficultés de circulation dans Paris sont évoquées par les transporteurs. Une stratégie autour du dernier kilomètre peut-elle être une partie de la réponse à la difficulté ?

C.N : Depuis de nombreuses années, nous travaillons avec les acteurs de la logistique, au sein de la concertation logistique urbaine, pour trouver des solutions. Notre plan local d’urbanisme favorise l’essor de plateformes logistiques comme celle inaugurée à Chapelle International, et rend aussi obligatoire la mise en place de petits espaces de groupage-dégroupage sur 70 parcelles parisiennes.

Nous proposons du foncier parisien via des appels à projets, des espaces dans les parkings. Le temps des projets urbains est malheureusement assez lent, il faut s’adapter à cette contrainte.

Lire l'intégralité de l'entretien dans L'Officiel des Transporteurs n°2945 du 19 octobre 2018.

Auteur

  • Antoine Dufeu

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format