Menu
S'identifier

Christian Dufermont, Eurotunnel : "Le trafic de navettes poids lourds a progressé de 14 % au 1er trimestre 2022"

Multimodal | publié le : 09.06.2022 | Dernière Mise à jour : 23.06.2022

Christian Dufermont, directeur commercial fret chez Eurotunnel.

Crédit photo DR

Avec Christian Dufermont, directeur commercial fret chez Eurotunnel, le point sur l'activité Navettes poids lourds d'Eurotunnel, florissante, aussi appelée Shuttle Freight, ainsi que sur les raisons de cet essor.

L’Officiel des transporteurs : Pouvez-vous resituer l’activité Navettes poids lourds d’Eurotunnel et l’évolution du trafic depuis le début de l’année 2022 ?
Christian Dufermont : L’activité shuttle freight d’Eurotunnel permet de prendre en charge le transport de plus de 6 000 camions par jour entre la France [Coquelles, 62] et le Royaume-Uni [Folkestone]. Cela représente le départ de 200 navettes quotidiennes, sachant que chaque navette peut prendre en charge jusqu’à 32 poids lourds. En ce qui concerne le chiffre d’affaires, le fret de marchandises représente environ un tiers du chiffre d’affaires lié à Eurotunnel. Avec 374 868 véhicules transportés, le trafic de navettes poids lourds a progressé de 14 % au premier trimestre 2022 par rapport à la même période en 2021. En ajoutant le mois d’avril, on observe une progression de 20 % sur les quatre premiers mois de l’année, avec 503 848 camions pris en charge.

L'OT : Quelles sont les raisons de l’essor de l’activité liée aux navettes poids lourds ?
C. D. : Nous avons constaté plusieurs facteurs à cette tendance positive. D’une part, il y a la levée progressive des restrictions liées à la pandémie, qui conduit à la reprise de la consommation et de l’organisation d’événements. De plus, les nouvelles procédures douanières liées au Brexit, qui démarraient en 2021, sont désormais complètement intégrées, et les transporteurs se sont bien organisés sur le sujet. Un autre facteur réside dans les difficultés liées à P&O et la suspension sans préavis des ferries. Depuis avril, il n’y a qu’un seul bateau par jour qui a été réintroduit, bien loin des quatre qui étaient assurés quotidiennement. Ce qui a conduit certains transporteurs à opter pour nos navettes Eurotunnel. Enfin, un facteur non négligeable réside dans le déploiement de notre solution numérique Border Pass, qui permet via Eurotunnel de transférer les informations douanières aux autorités françaises et britanniques. Ainsi, les entreprises peuvent faire transiter plus rapidement les marchandises.

> Lire la suite de l'article dans l'Officiel des transporteurs (réservé aux abonnés) 

Auteur

  • Propos recueillis par Dinhill On

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format