Menu
S'identifier

Camions à hydrogène : Iveco se rapproche de Nikola

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 03.09.2019 | Dernière Mise à jour : 03.09.2019

CNH Industrial, la maison-mère d’Iveco. a présenté son nouveau plan stratégique et a confirmé son intention de séparer ses activités.

Crédit photo CNH Industrial

CNH Industrial, la maison-mère d’Iveco, va diviser ses activités et créer une société séparée réunissant les marques Iveco, Heuliez (bus) et les moteurs FPT Industrial. Le groupe va par ailleurs prendre une participation de 250 millions $ dans Nikola, le constructeur de camions à moteur hydrogène américain, ce qui favorisera l’arrivée de cette technologie en Europe d’ici 2022.
 

Grand chambardement en vue chez CNH Industrial, la maison-mère d’Iveco. Mardi 3 septembre, le groupe italo-américain a présenté son nouveau plan stratégique, à New York, et a confirmé son intention de séparer ses activités.

Ainsi, les marques Iveco et Heuliez, présentes dans le secteur des camions, bus et véhicules commerciaux, et les moteurs FPT Industrial vont être sorties du périmètre du groupe et regroupées dans une nouvelle société "On-Highway" qui sera cotée séparément. CNH se concentrera sur le secteur "Off-Highway" qui regroupe  la production de machines agricoles et de construction.

Une alliance stratégique

La séparation sera effective au premier trimestre 2021 et d’ici là, CNH Industrial va pouvoir préparer une alliance de première importance. Le groupe vient en effet d’annoncer son intention de nouer un partenariat stratégique et exclusif avec Nikola, le constructeur de camions à moteur hydrogène et électriques dont les premiers modèles ne sont pas encore commercialisés.

Un pari de taille pour CNH Industrial qui détiendra une participation de 250 millions de dollars  (228 millions d'euros) dans Nikola en tant qu’investisseur principal lors d’une prochain appel de fonds de série D, dont la valeur doit atteindre 1 milliard de dollars (91 millions d'euros) ce qui valorisera la société Nikola à 4 milliards de dollars au total (3,65 milliards d'euros)..

Le S-Way à la sauce Yankee

"Iveco et FPT Industrial apporteront leur expertise en ingénierie et en fabrication pour industrialiser les camions électriques à piles à combustible et à batteries de Nikola", indiquent les deux sociétés dans un communiqué commun.

Le partenariat bénéficiera aux deux camions Nikola One et Nikola Two -  des camions de classe 8 (la plus élevée) avec des cabines couchettes et de jour destinés au marché américain – ainsi qu’au Nikola Tre, un camion à cabine courte tout spécifiquement dédié au marché européen.  Ce dernier modèle bénéficiera de l’intégration des dernières technologies développées par Iveco pour son nouveau grand routier S-Way.

En échange, Nikola fera bénéficier son partenaire de ses recherches en matière de technologie hydrogène.  « Nikola fournira des technologies pour une entreprise commune européenne avec CNH Industrial qui inclura une expertise de pointe en matière de piles à combustible, des essieux électriques, des onduleurs, une suspension indépendante, un stockage de carburant hydrogène à bord, une mise à jour logicielle continue, un système d'info-divertissement, des commandes véhicule, des protocoles de communication de véhicule à station, de l’électronique de puissance et accès à un réseau de ravitaillement en hydrogène », indique le constructeur américain. Nikola est en effet en train de bâtir un réseau de distribution de dihydrogène en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe. Pour atténuer le prix de vente de ses camions, il compte les commercialiser sous une forme locative comprenant le véhicule et son approvisionnement en dihydrogène ou en électricité.

Joint-venture européenne pour un lancement fin 2022

À long terme, une joint-venture européenne devrait couvrir à la fois les véhicules électriques à batterie (BEV) et les véhicules électriques à pile à combustible (FCEV) lancés d'ici le quatrième trimestre 2022. Nikola envisage de tirer parti des canaux européens de vente, de service et de garantie d'Iveco pour accélérer son accès au marché européen. "Nikola dispose de la technologie mais a besoin d'un partenaire doté d'un réseau européen pour la mettre en oeuvre rapidement. Nous avons désormais accès au savoir-faire de CNH Industrial en matière de fabrication, de pouvoir d’achat, de pièces de véhicules et d’installations et bien plus encore", souligne Trevor Milton, directeur général de Nikola Corporation. 

Pour Iveco, l’alliance avec Nikola représentera un moyen d’accéder à la technologie des piles à combustible, ce qui peut présenter la prochaine étape technologique après le GNV sachant que le constructeur transalpin a commercialisé environ 28 000 camions et autobus équipés de moteurs fonctionnant au gaz naturel. "Iveco est désormais idéalement placé pour offrir à ses clients une gamme encore plus large de solutions de transport, notamment des véhicules alimentés au gaz naturel, à l'électricité et avec à pile à combustible", promet déjà Hubertus Mühlhäuser, directeur général de CNH Industrial. 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format