Menu
S'identifier

Camion hydrogène, Hyliko mise sur la location carburant compris

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 11.05.2022 | Dernière Mise à jour : 11.05.2022

Hyliko vise, en 2030, 10 % du marché européen des poids lourds hydrogène, soit environ 15 000 poids lourds et une centaine de stations de distribution.

Crédit photo Hyliko

La société Hyliko propose des camions hydrogènes à la location avec une solution de ravitaillement qui permet de générer un bilan carbone négatif. De quoi faciliter rapidement la décarbonation des flottes. Les explications de son président Florent Bergeret.

Pour aider les transporteurs à passer le cap de la motorisation hydrogène, la société Hyliko propose des solutions clés en main avec une formule de leasing comprenant la location, l’entretien des camions et le ravitaillement en hydrogène. La jeune entreprise française vient de signer les groupes Point.P et Bert&You avec respectivement 2 et 3 camions loués, sachant que ses objectifs à moyen terme sont beaucoup plus ambitieux.

Une offre intégrée au kilomètre

Hyliko est une filiale de la société d’investissement industriel Kouros, actionnaire entre autres des taxis à hydrogène Hype (objectifs 10 000 taxis et 20 stations en 2024). "Nous avons souhaité proposer un projet hydrogène pour les poids lourds, en s’inspirant du modèle à destination des taxis et VTC. Nous commercialisons une offre intégrée au kilomètre, sous forme de leasing pour une durée définie selon les besoins de nos clients. Cela permet de basculer vers le zéro émission de façon très simple, sans se soucier d’avoir à financer un camion hydrogène ou à installer une station. Les transporteurs, ou les chargeurs, nous font part de leur trajectoire en matière de décarbonation, et nous réalisons une simulation pour leur indiquer combien ils auront besoin de véhicules Hyliko pour y parvenir", indique Florent Bergeret, président fondateur d’Hyliko.

La société s’appuie sur son partenaire technologique GreenGT pour proposer elle-même des camions à hydrogène, faute d’offre suffisante sur le marché. Elle se tournera à terme vers les modèles des constructeurs au gré des sorties de leurs véhicules en série.

Une production d’H2 à partir de biomasse

Mais l’originalité de l’offre repose surtout sur la production d’H2 à partir de biomasse (et non à partir d’électrolyse de l’eau) sur le site même de la station de ravitaillement. Premier avantage, la production et la décarbonation sont locales. Second avantage, ce choix technologique s’avère une véritable stratégie en matière de décarbonation puisque cela permet d’afficher un bilan carbone négatif.

Hyliko travaille en effet avec la société Carbonloop, qui réalise la thermolyse de biomasse à partir de résidus de bois afin de produire l’hydrogène. Cette opération produit également du biochar (pour bio charbon), un co-produit solide piégeant environ 50 % du carbone de la biomasse entrante.

Utilisé comme amendement des sols en raison de sa très grande porosité, le biochar permet de restaurer les sols dégradés tout en piégeant durablement le carbone (c’est un "puits de carbone"). Ainsi, l’hydrogène distribué par Hyliko, appelé "SuperGreen" s’accompagne d’un certificat garantissant une empreinte carbone négative.

Décarboner 1,5 million de tonnes de CO2 par an

C’est l’une des raisons qui a poussé la société Point.P à passer par cette solution. "Nous sommes les seuls à avoir fait le choix de la thermolyse de biomasse. Un camion Hyliko génère zéro émission et permet aussi d’annuler, par compensation, les émissions d’un autre camion Diesel", souligne Florent Bergeret. Ce dernier précise qu’il faut trois fois moins de camions Hyliko par rapport à des camions hydrogène classiques pour arriver au même bilan carbone.

C’est aussi un moyen de conserver des camions à motorisation traditionnelle puisqu’ils n’ont pas tous besoin d’être remplacés pour baisser les émissions de CO2. Hyliko vise, en 2030, la décarbonation de 1,5 million de tonnes de CO2 par an et 10 % du marché européen des poids lourds hydrogène, soit environ 15 000 poids lourds et une centaine de stations de distribution.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format