Menu
S'identifier

BH Développement : "nous lançons régulièrement des appels d’offres auprès des entreprises d’intérim"

Grand angle | publié le : 27.07.2021 | Dernière Mise à jour : 27.07.2021

Éric Bernard, président du groupe BH Développement.

Crédit photo DR

Située à Corbas dans le Rhône, BH Développement est une société spécialisée dans le transport en lignes régulières. Elle compte 450 salariés, dont 320 conducteurs, et revendique 750 cartes grises ainsi que 350 moteurs. Son président, Éric Bernard, évoque les problématiques qu'il rencontre en matière de recours à l'intérim.

L’Officiel des Transporteurs : quels sont vos besoins en matière d’emploi intérimaire et comment y répondez-vous en interne ?

Eric Bernard : Au quotidien, nous devons couvrir au moins 80 postes de conducteurs. Pour y répondre, nous avons en interne un gestionnaire des ressources externes qui prépare les plannings hebdomadaires afin de déterminer et sourcer les intérimaires dont nous avons besoin. Dans cette perspective, nous lançons régulièrement des appels d’offres auprès des entreprises d’intérim afin de payer la ressource au juste prix.


L'O.T.: qu’attendez-vous des sociétés d’intérim ?

E.B.: Nous mesurons la capacité de nos partenaires à répondre de manière qualitative à nos besoins en mettant à notre disposition 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des intérimaires qui connaissent notre métier et qui font preuve de loyauté envers notre entreprise. Nous attendons aussi des entreprises d’intérim qu’elles mènent des actions pour rechercher des ressources susceptibles de grossir les rangs de nos conducteurs. Mais nous ne ressentons pas suffisamment les fruits de leurs efforts pour détecter, former et intégrer de nouvelles recrues.

L'O.T.: à quelles autres difficultés êtes-vous confrontés ?

E.B.: Nous rencontrons un déséquilibre de la concurrence face aux entreprises d’intérim. Comme elles règlent les congés payés chaque semaine, les conducteurs ont l’impression qu’ils sont mieux rémunérés. En outre, les intérimaires peuvent compter en fin de contrat sur une inscription à Pôle emploi pour compenser une absence de rémunération. Ce qui fait qu’ils prennent des repos au moment où nous avons le plus besoin d’eux pour compenser le départ en congés de nos conducteurs.

Retrouvez l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3076-3077 du 16 juillet 2021.

Auteur

  • Éliane Kan

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format