Menu
S'identifier

BGE transports : "Les tonnes non transportées ne peuvent être rattrapées, c’est de la perte sèche"

Indicateurs | publié le : 12.01.2021 | Dernière Mise à jour : 12.01.2021

Dany Gaspard, dirigeant de BGE transports.

Crédit photo DR

BGE transports, l'entreprise que dirige Dany Gaspard, a été fortement impactée par les mauvaises récoltes en 2020. Dans le secteur agricole, qui représente 60 % de son activité, le meilleur n'est pas à venir. Le dirigeant explique comment il a géré cette baisse d'activité en plus de la crise sanitaire, et comment il envisage la suite.

"Pour nous, 2020 ne sera pas une année à retenir. Les récoltes se sont avérées mauvaises, or l’agroalimentaire représente 60 % de notre activité. Sur ce marché, nous nous attendons à une baisse du chiffre d’affaires de l’ordre de 10 %. Concernant la betterave, nous constatons une baisse des rendements due à la sécheresse, notamment. Des différences apparaissent selon les régions, ce qui limite un peu les dégâts. Dans certains endroits, la fin de campagne de récolte est prévue pour fin décembre alors qu’en 2019, elle s’était terminée en février. On va perdre plus d’un mois de chiffre d’affaires.

Nouveaux besoins

Nous transportons aussi des céréales et des légumes, et les rendements ont été en baisse. En ce qui concerne le marché de la citerne pour l’alimentation du bétail, les aliments liquides ou engrais liquides, notre activité s’est maintenue ainsi que dans l’activité TP, carrière et granulats, particulièrement impactée par le premier confinement, puisque tous les chantiers étaient à l’arrêt. Les tonnes non transportées ne peuvent être rattrapées, c’est donc de la perte sèche. Nous avons néanmoins pu placer notre personnel dans les autres domaines, particulièrement la grande distribution, qui nécessitait de nouveaux besoins.

Vigilance

L’entreprise a pu continuer en évitant au maximum les cas contact, à travers les gestes barrière mais aussi le télétravail, sur les postes administratifs et d’exploitation, même si on sent parfois que le lien social manque.

Chez l’ensemble de nos clients, en dehors de l’indexation gazole négative, il n’y a pas eu beaucoup d’évolution sur la grille tarifaire. En revanche, nous sentons en cette fin d’année beaucoup de demandes d’appels d’offres. Certains clients risquent donc de nous mettre sous pression. Il nous faudra être vigilants et leur montrer que même si le carburant est moins cher, les coûts de revient n’ont pas changé."
 

Repères
  • Siège : Chivy (02)
  • CA 2019 : 7 M€
  • Effectif : 60 salariés, dont 60 conducteurs
  • Parc : 50 véhicules moteurs, 80 semi-remorques
  • Activités : transport agricole, TP, grande distribution

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format