Menu
S'identifier

Angers Loire Métropole : "C’est l’opérateur de transport choisi qui assurera une activité de picking avec ses propres véhicules"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 09.10.2019 | Dernière Mise à jour : 09.10.2019

Jean-Pierre Bernheim, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge du développement économique, président du MIN d’Angers et de l’agence Angers Loire Développement.

Crédit photo Florence Falvy

Début juillet, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé auprès des entreprises de logistique urbaine par Angers Loire Métropole. Objectif : travailler à la mise en place d'une mutualisation de la distribution urbaine alimentaire du MIN d’Angers, situé à 1,2 kilomètre du cœur de ville. Jean-Pierre Bernheim, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge du développement économique, président du MIN d’Angers et de l’agence Angers Loire Développement, revient sur la démarche.

L'Officiel des Transporteurs: début juillet, un appel à manifestation d'intérêt (AMI) a été lancé auprès des entreprises de logistique urbaine. Quel est la contexte local ?

Jean-Pierre Bernheim : Le cœur de ville d’Angers peut être rapidement encombré. D’où l’idée de mutualiser la distribution urbaine alimentaire à partir du MIN d’Angers qui, situé à 1,2 kilomètre du cœur de ville, est un outil de développement avec plus de 40 000 m2 de stockage. Sur les 75 entreprises présentes sur ce site, plus d’un tiers effectue des livraisons dans le cœur de ville. Sur les 18 que nous avons consultées, chacune est équipée de 67 camions et effectue 30 000 kilomètres par semaine.

L'O.T.: Le but est d’améliorer le service, de réduire les coûts ainsi que les flux. Ce projet étant collectif, la volonté est d’imaginer des solutions de reverse logistique afin de faire sortir du centre-ville des cartons, des déchets alimentaires…Le but est-il de créer une plateforme ?

J.B.B. : Il est prévu de créer une plateforme informatique gérée par la Sominval, la société d’exploitation du MIN d’Angers. Les entreprises ne seront pas dans l’obligation d’emmener leurs produits dans un lieu physique. C’est l’opérateur de transport choisi suite à cet AMI qui assurera une activité de picking avec ses propres véhicules en fonction des tournées prévues.

Nous garantissons que les données sur les portefeuilles clients resteront bien la propriété des entreprises et nous assurons la confidentialité du dispositif via le contrat souscrit avec l’opérateur. Lequel deviendra un sous-traitant du MIN. Les entreprises du MIN devront s’engager à 100 % dès lors que les livraisons concernent le secteur de la ville d’Angers et, éventuellement, la première couronne. C’est alors l’organisation commune qui s’occupera de toutes les livraisons.

L'O.T.: À quand le lancement ?
J.B.B. :
La date limite des candidatures était fixée au 19 septembre. Début septembre, nous comptabilisions cinq candidats. L’annonce des entreprises sélectionnées aura lieu le 25 septembre. Elles auront ensuite jusqu’au 29 novembre pour remettre leur offre définitive. La plateforme devra être opérationnelle fin janvier/début février 2020 au plus tard.

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format