Menu
S'identifier

Amazon repéré en train de tester des camions autonomes

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 08.02.2019 | Dernière Mise à jour : 08.02.2019

"Nous pensons que la conduite autonome va créer des routes plus sûres et un meilleur environnement de travail pour les conducteurs sur les long-courriers", a déclaré un porte-parole du groupe Amazon.

Crédit photo DR

Selon la chaîne CNBC, Amazon a commencé à utiliser des camions autonomes pour ses livraisons. Un camion opéré par la société Embark et portant les couleurs du service Prime a été observé sur une autoroute du sud des États-Unis.

Dans son dernier rapport annuel, publié le 1er février, Amazon indique poursuivre la réduction de ses coûts variables, notamment pour tout ce qui concerne les expéditions en s’attaquant au picking, au packaging, à la préparation de commande et au transport. Outre un usage de plus en plus croissant de robots d’entrepôts, la firme de Seattle n’a de cesse de tester de nouveaux modèles de distribution, comme les drones et tout récemment son robot de livraison Scout dans l’État de Washington. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’un camion semi-autonome opéré par la société Embark et arborant les couleurs d’Amazon Prime ait été repéré sur l’Interstate I-10, une autoroute qui traverse le sud des États-Unis. Un utilisateur du réseau social Reddit a posté une photo prise sur le vif, sur une portion désertique de l’I-10. Selon la chaîne CNBC, Amazon a déjà commencé à utiliser des camions autonomes pour ses livraisons.

Niveau 2

La société Embark intègre son système d’auto-conduite sur des camions construits par Peterbilt, ce qui lui évite de partir de zéro. Il y a tout juste un an, cette start-up s’était distinguée en réalisant un trajet de 3 860 km, soit toute l’I-10 entre Los Angeles à Jacksonville (Floride), avec un camion autonome de niveau 2 : le camion maîtrisait seul sa vitesse et sa direction, mais un conducteur devait bien évidemment rester dans la cabine pour les autres opérations. Embark, comme de nombreux concurrents de la conduite autonome, veut apporter des solutions aux transporteurs, mais aussi aux chargeurs, qui s’inquiètent de la pénurie de conducteurs pour transporter leurs biens.

Long-courriers 

Contactés par CNBC sur cette collaboration, Embark et Amazon ont refusé de commenter cette opération spécifique. "Embark convoie du fret pour un certain nombre de grandes entreprises sur la I-10, mais nous ne pouvons pas divulguer leurs noms", explique Alex Rodrigues, le Pdg d’Embark. Sa société travaille officiellement pour le loueur Ryder et au moins la marque Electrolux. Pour sa part, Amazon a indiqué travailler continuellement avec des entreprises innovantes pour améliorer l'expérience client et la sécurité de ses équipes. "Nous pensons que la conduite autonome va créer des routes plus sûres et un meilleur environnement de travail pour les conducteurs sur les long-courriers", a ajouté un porte-parole du groupe.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format