Menu
S'identifier

Amazon imagine des livraison combinant drone et robots

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 14.01.2020 | Dernière Mise à jour : 14.01.2020

Amazon décrit un système dans lequel un robot de livraison à roulettes se déplace d’un dépôt jusqu’à proximité du domicile d’un client.

Crédit photo DR

Le géant du e-commerce Amazon a déposé un brevet concernant une association de drones et de robots  pour ses livraisons du dernier kilomètre. Un autre brevet concerne le recours à l’identification biométrique de la paume de la main pour effectuer des paiements en magasin.

Alors qu’Amazon teste déjà des drones et robots de livraison, le géant du e-commerce américain a déposé un brevet combinant cette fois-ci les deux technologies pour assurer des livraisons sur le dernier kilomètre. Le brevet a été validé le 24 décembre par le Bureau des brevets américains (la demande datant, elle, de 2016). Amazon décrit un système dans lequel un robot de livraison à roulettes se déplace d’un dépôt jusqu’à proximité du domicile d’un client, puis de quelle manière un drone embarqué sort du véhicule et dépose le colis sur le pas de porte, le balcon, ou le toit plat d’un immeuble. Le drone revient ensuite se loger dans le robot. Ce système évite de faire parcourir de trop longue distance aux drones aériens, surtout dans des environnements urbains, ce qui minimise les nuisances sonores, les problèmes d’autonomie et les risques de chute ou de collision.

Le véhicule au sol est également capable de se mouvoir jusqu’au centre de distribution -  qui peut être un entrepôt ou bien un camion de livraison – afin de récupérer les colis à distribuer. Des diagrammes présentent diverses tailles de robots de livraison, de l’armoire portative au petit robot comme le modèle Scoot, actuellement testé par Amazon dans les rues de Seattle. Les drones pourraient être détenus ou exploités par une entité distincte de celle qui opère les robots roulants, par exemple les gestionnaires d’un complexe immobilier (immeuble, résidence, etc.). Amazon propose un système central capable de faire travailler différents sous-traitants ou partenaires.

Lignes et veines de la main

Mais l’imagination d’Amazon ne s’arrête pas au seul processus de livraison. Le géant du e-commerce entend également simplifier l’acte d’achat. Une autre demande de brevet, datant du  26 décembre, expose un système de paiement biométrique avec reconnaissance de la main. L’entreprise compte utiliser un scanner sans contact pour associer le compte client de ses utilisateurs aux caractéristiques de la paume de leur main.

Le système utiliserait deux types de balayage en utilisant une lumière infrarouge ; un premier scan de surface, détectant les lignes et les plis de la paume, et un second plus profond, capable d’identifier le réseau veineux et l’ossature. Selon le New York Post, Amazon a commencé à tester ce type de paiement dans ses magasins bio Whole Foods depuis l’été dernier. Le dispositif pourrait être rendu opérationnel cette année.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format