Menu
S'identifier

Allemagne : vers une interdiction des opérations de chargement-déchargement pour les routiers ?

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 13.01.2023 | Dernière Mise à jour : 16.01.2023

Les chauffeurs pourraient prendre une pause, à condition toutefois que des locaux adaptés soient mis à la disposition des conducteurs chez le client.

Crédit photo IMAGO/Olaf Döring

La Commission des transports du Parlement allemand envisage d'interdire aux chauffeurs routiers de procéder aux opérations de chargement - déchargement, comme c'est le cas en Espagne et au Portugal depuis septembre. Ceci pour faire face à la pénurie des roulants. 

La Commission des Transports du Bundestag, la première chambre du parlement allemand, s’est réunie à Berlin mi-décembre pour aborder une fois de plus la question de la pénurie en conducteurs de poids lourds, en présence de représentants des intéressés, de transporteurs, de syndicalistes et de représentants de l’industrie. Au menu, les mesures à adopter pour remédier à cette pénurie. Les discussions ont notamment porté sur la pertinence d’interdire aux conducteurs de participer aux opérations de chargement et de déchargement, ce qui permettrait d’utiliser au mieux le capital humain disponible, comme le font déjà l’Espagne et le Portugal depuis septembre.

Une pause éventuelle

"Les chauffeurs se font parfois insulter lorsqu'ils ne déchargent pas, a rappelé Berthold Richter, directeur de Halsped Spedition à Leipzig, qui participait à cette réunion de travail. Chez certains clients, on a l’impression qu’ils voudraient que le conducteur remplisse lui-même les rayons du supermarché !"

Une telle interdiction est notamment soutenue par la fédération allemande des Transporteurs, le BGL. "Les conducteurs pourraient prendre leur pause pendant les opérations de chargement-déchargement, ce qui leur ferait gagner du temps", souligne également Ronny Keller, du syndicat Verdi, qui soutient une solution "à l’espagnole". A condition toutefois que des locaux adaptés soient mis à la disposition des conducteurs chez le client : équipés de sanitaires, d’une machine à café, et propres.

Pas à l'unanimité

La proposition ne fait toutefois pas l’unanimité en Allemagne, notamment du côté de l’industrie. "Le chauffeur est légalement responsable de la sécurité du chargement sur son véhicule, rappelle Markus Olligschläger, le directeur général de l’association fédérale de l’Economie, des Transports et de la Logistique BWVL. Par conséquent, il ne peut pas se tenir à l’écart des opérations de chargement et de déchargement." Sa fédération plaide pour la conclusion d’un contrat spécifique sur le chargement-déchargement entre le transporteur et son client, qui prendrait en compte ce travail "qui doit être rémunéré correctement".

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format