Menu
S'identifier

Allemagne : nouveaux tests de platooning pour MAN et DB Schenker

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 11.07.2018 | Dernière Mise à jour : 11.07.2018

Il s’agit notamment d’affiner la technologie afin d’optimiser la consommation des camions, la sécurité et l’utilisation de la voirie.

Crédit photo DR

Deux camions circulent depuis le 25 juin sur l’autoroute A9 entre Neufharn, près de Munich, et Nuremberg. Une expérience menée le logisticien DB Schenker et le constructeur Man, en collaboration avec une école de sciences, chargée d'étudier les effets psychologiques et neuropsychologiques du platooning.

Une série de tests de platooning grandeur nature vient de démarrer pour le logisticien DB Schenker et le constructeur Man. Depuis le 25 juin dernier, deux camions circulent en effet sur l’autoroute A9 entre Neufharn, près de Munich, et Nuremberg, soit une distance de 145 km. Ils l’emprunteront jusqu’à trois fois par jour et circuleront à vide jusqu’au mois d’août avant de transporter des charges partielles, notamment du papier, des pièces de machinerie et des boissons.

Etude des effets psychologiques et neuropsychologiques

Le but de ce test, qui ressemblera fort à un déploiement en bonne et due forme, est multiple. Il s’agit notamment d’affiner la technologie afin d’optimiser la consommation des camions, la sécurité et l’utilisation de la voirie (ces deux camions devraient occuper 50 m de route au total contre 88 m en situation normale), mais aussi d’étudier le comportement et l’acceptation des autres usagers de la route, de définir les prérequis à la circulation de tels engins, de préparer le cadre législatif ainsi que l’effet de la technologie sur les chauffeurs.

En formation depuis février dernier pour se préparer à la conduite déléguée, ceux-ci seront en effet suivis de près par la Hochschule Fresenius University of Applied Sciences, 3e partenaire de ce projet, qui étudiera les effets psychologiques et neuropsychologiques du platooning. Leurs niveaux de concentration, d’attention et de stress sont en effet vus comme des éléments déterminants dans l’établissement des éventuelles futures fonctions qui pourraient faire partie de leur rôle de chauffeur.

Auteur

  • Pierre Monceaux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format