Menu
S'identifier

Allemagne : alerte aux moteurs de camions truqués

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 12.04.2019 | Dernière Mise à jour : 12.04.2019

"Un tiers des camions d’Europe de l’Est ne respectent pas les niveaux d’émissions de monoxyde d’azote", estime Denis Pöhler, de l’Institut de physique de l’environnement à l’université de Heidelberg,

Crédit photo Adobe Stock

300 camions, sur les 13 000 contrôlés en Allemagne en 2018, présentaient des défauts. Dans le lot, 84 étaient équipés de boîtiers désactivant le système AdBlue qui limite les émissions. Cette fraude permettrait une économie de 1 à 2 € pour 100 km. Et de nombreux pays d'Europe sont concernés.

Le gouvernement allemand, questionné par l’opposition des Verts au Parlement, a révélé que sur les 13 000 camions pour lesquels le système antipollution AdBlue a été contrôlé en 2018 sur les autoroutes du pays, 300 pré­sentaient des "défauts". Dans 84 cas (sur les 132 irrégularités constatées depuis août ​​​​​​​2018), il s’agissait d’une "manipulation" et non d’une panne. En clair, les véhicules incriminés étaient équipés d’un petit boîtier noir à même de désactiver le système AdBlue, chargé de limiter les émissions de monoxyde d’azote (NOx), un gaz toxique responsable de nombreuses maladies pulmonaires.

Des boîtiers vendus sur Internet

Selon les autorités autrichiennes, confrontées elles aussi à la fraude, ces boîtiers, vendus moins de 100 € sur Internet en Italie, permettraient aux entreprises fraudeuses de réaliser de substantielles économies, jusqu’à 30 % des frais de fonctionnement pour les camions répondant aux normes Euro ​​​​​​​V et Euro ​​​​​​​VI. Selon les calculs autrichiens, la baisse de coûts s’élèverait entre 1 et 2 ​​​​​​​€ pour 100 ​​​​​​​km.

"Un tiers des camions d’Europe de l’Est ne respectent pas les niveaux d’émissions de monoxyde d’azote", estime Denis Pöhler, de l’Institut de physique de l’environnement à l’université de Heidelberg, qui a effectué une étude sur le sujet pour les autorités autrichiennes.

De nombreux pays européens concernés

La fraude concernerait de nombreux pays d’Europe. La police espagnole a elle aussi constaté que 15 ​​​​​​​% des camions contrôlés par la Guardia Civil dépas­seraient les niveaux d’émission autorisés. Les autorités allemandes, accusées de ne pas se livrer à un nombre suffisant de contrôles pour éviter un second scandale aux moteurs diesel truqués, sont sous pression. L’Office de protection allemand de l’environnement estime que 20 ​​​​​​​​​​​​​​% des camions circulant dans les villes allemandes seraient équipés d’un boîtier manipulant les émissions de NOx. 

Auteur

  •  Nathalie Versieux, à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format