Menu
S'identifier

Alain Bossard a pris la main sur les Transports Quéré

Actualités | publié le : 21.08.2019 | Dernière Mise à jour : 23.08.2019

Le chiffre d’affaires des Transports Quéré avoisine 5 M€.

Crédit photo Transports Quéré

Après 38 années passées aux commandes de l’entreprise créée par son grand-père en 1934, Guy Quéré, dirigeant dasntransport eponymes, vient de passer la main à Alain Bossard.

Après trente-huit années passées aux commandes des Transports Quéré créés par son grand-père en 1934, Guy Quéré vient de passer la main à Alain Bossard. Une nouvelle page se tourne pour cette société bretonne transmise de père en fils depuis quatre-vingt-cinq ans. En effet, l’heure de la retraite va bientôt sonner pour Guy Quéré, la troisième génération qui dirigeait depuis 1981 cette société de transport familiale située à Saint-Évarzec (29).

L'aventure se poursuit

Un départ qui ne signe pas pour autant la fin de l’histoire. Celle-ci se poursuit, depuis le 1er juin dernier, avec un autre Breton, Alain Bossard. Après vingt et un ans passés à la direction des Transports Merret, à Saint-Martin-des-Champs, et un passage de deux ans au sein des Transports Guivarc’h (29), le repreneur de 51 ans a pris possession d’une entreprise "saine financièrement".

Spécialisés dans le transport de matériel industriel (marchandises générales et conteneurs), les Transports Quéré – une PME de 50 salariés dotée d’un parc de 34 moteurs et de 60 remorques – sillonnent la Bretagne, la Normandie, le nord de la France et la Belgique. Le chiffre d’affaires de l’entreprise avoisine 5 M€.

Cette transmission va se dérouler dans la continuité. "Guy Quéré fera valoir ses droits à la retraite à la fin du premier semestre 2020. D’ici là, il va assurer la transition commerciale en tant que salarié." 

Garder l'identité de l'entreprise

Ensuite pas question pour le nouveau dirigeant de changer "l’âme et l’état d’esprit de l’entreprise". Alain Bossard l’assure : "Le nom sera conservé. Cela faisait partie de nos obligations respectives. Cette société possède une image connue et appréciée dans la région. Il est donc hors de question de changer son nom."L’entreprise indépendante, qui va adopter une nouvelle identité visuelle, restera par ailleurs dans le groupement Astre.

De son côté, Alain Bossard se fixe comme stratégie une croissance maîtrisée, se montrant peu disert sur ses objectifs chiffrés. Un développement qui va s’accompagner de recrutements. Le portefeuille, qui se compose de 80 clients actifs, sera développé "raisonnablement". Des investissements dans le parc ne sont pas non plus à exclure. Deux porte-conteneurs vont prochainement compléter la flotte.

 

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format