Menu
S'identifier

Étude CNR : la logistique a conquis les transporteurs

Événement | publié le : 12.06.2019 | Dernière Mise à jour : 12.06.2019

Deux tiers des 150 premiers acteurs de la logistique disposent d’une flotte propre pour réaliser des opérations de transport routier, la plupart sont de fait des grands noms du transport. 

Crédit photo Adobe Stock

Le Comité national routier est allé à la rencontre des transporteurs positionnés sur la longue distance et le régional pour sonder leur rapport à la logistique. Jusqu’où va leur conversion ? Comment s’inscrit-elle dans la stratégie globale de la société ? Résumé de l’enquête CNR…

Comment les transporteurs appréhendent-ils la fonction logistique ? Le CNR a voulu le savoir. Il a interrogé un panel de transporteurs opérant en REG e.a. (régional ensembles articulés) et LD e.a. (longue distance). Les premiers ont été sondés au deuxième trimestre 2018, les seconds au quatrième. Que ressort-il en tout premier lieu de cette enquête ? Que 60,7 % des entreprises de transpoort routier de marchandises interrogées par le CNR effectuent aussi des prestations de logistique.

On évoque en l’espèce principalement des opérations de stockage longue durée, c’est-à-dire au-delà de vingt-quatre heures. "Cela n’exclut pas une diversification plus importante généralement observée à mesure que la taille de l’entreprise grandit, avec des prestations à plus forte valeur ajoutée (préparation de commandes, transformation de produits, etc.)", souligne David Enu, l’auteur de l’étude.

Un levier de croissance, presque une évidence

Depuis une dizaine d’années, les transporteurs se sont ouverts au complément d’activité que procure la logistique. De la PME au groupe, en passant par l’ETI, ce levier de croissance est devenu presque une évidence au fil du temps. Pour beaucoup d’acteurs du transport routier de marchandises, cette intrusion s’est déroulée par le prisme de l’entreposage.

Et puis l’abandon progressif du stock par les industriels est venu alimenter petit à petit l’activité logistique des transporteurs, poussant ces derniers à élargir leur palette de prestations à des solutions logistiques plus élaborées (picking, logistique à façon, préparation de commandes, conditionnement, etc.). Les plus grands parmi les transporteurs ont investi massivement ce nouveau marché, en accompagnant leurs clients dans leur délocalisation industrielle ou en faisant eux-mêmes sortir de terre des surfaces logistiques.

> Lire la suite de l'article dans L'Officiel des transporteurs n° 2977 du 7 juin 2019 (réservé aux abonnés).

 

Auteur

  • Slimane Boukezzoula

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format