Menu
S'identifier

Accord en Allemagne pour augmenter le prix de l’émission de CO2

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 20.12.2019 | Dernière Mise à jour : 20.12.2019

Le prix du carbone avait, initialement, été fixé à 10 euros la tonne à compter de 2021. Il a finalement été augmenté à 25 euros la tonne.

Crédit photo DR

Le gouvernement fédéral et les Länder se sont mis d’accord pour relever le prix du carbone à compter de 2021. Cette mesure phare de la politique climatique allemande rend possible l’adoption, ce 20 décembre par le Bundesrat, du plan climat, présenté par le gouvernement fin septembre.

Le gouvernement fédéral et les Länder se sont mis d’accord dans la nuit du 14 au 15 décembre pour relever le prix du carbone à compter de 2021. Cette mesure phare de la politique climatique allemande, décriée par les industriels et les transporteurs, rend possible l’adoption, ce 20 décembre par le Bundesrat, la seconde chambre du parlement allemand, du plan climat, présenté par le gouvernement fin septembre.

Augmentation du prix du carburant

Le prix du carbone avait alors été fixé à 10 euros la tonne à compter de 2021. Il a finalement été augmenté à 25 euros la tonne, pour répondre aux attentes des défenseurs de l’environnement et de l’aile gauche du parti social démocrate, associé aux Chrétiens démocrates d’Angela Merkel au pouvoir à Berlin. Le montant de la taxe doit permettre de financer le développement des énergies renouvelables et la réduction de la TVA sur les billets de train de 19 % à l’heure actuelle à 7 %.

Conséquence de cette taxe, le prix des carburants devrait augmenter de 7 à 8 centimes le litre. La taxe carbone destinée à encourager le développement des transports propres, verra son montant passer à 30 euros en 2022, puis à 55 euros en 2025. A cette date, ces permis d’émission nationaux devraient s’intégrer à un système européen élargi pour un prix compris entre 55 et 65 euros.

Des inquiétudes

A l’heure actuelle, seules l’industrie lourde et l’énergie doivent s’acquitter d’une taxe carbone, alors que les transports et l’industrie en sont exemptés. L’annonce d’un accord sur le prix du CO2 suscite l’inquiétude des milieux d’affaires et des transporteurs. "L’augmentation du prix du CO2 menace de détériorer drastiquement la compétitivité", redoute le directeur adjoint de la Fédération allemande de l’industrie BDI, Holger Lösch.

Pour éviter cet écueil, Holger Lösch demande "une compensation pour les nombreuses entreprises qui seraient désavantagées par rapport à la concurrence internationale." 
L’Allemagne vise une réduction de 55 % de ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 par rapport au niveau de 1990.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format