Menu
S'identifier

7e édition des Rencontres jeunes dirigeants : l’humain au cœur du système

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 29.11.2018 | Dernière Mise à jour : 29.11.2018

Comment le dirigeant doit-il se situer face à ses salariés ? Comment mettre son discours en adéquation avec ses actes ? Quel dirigeant être ? Telles étaient les thématiques soulevées lors de la 7e édition des Rencontres jeunes dirigeants, organisée par L’Officiel des transporteurs, qui s’est tenue du 15 au 17 novembre, à Malte.

Crédit photo DR

La 7e édition des Rencontres jeunes dirigeants, organisée par L'Officiel des transporteurs, s’est tenue du 15 au 17 novembre, à Malte, sur la thématique de l’humain dans l’entreprise.

Comment le dirigeant doit-il se situer face à ses salariés ? Comment mettre son discours en adéquation avec ses actes ? Quel dirigeant être ? Telles étaient les thématiques soulevées lors de la 7e édition des Rencontres jeunes dirigeants, organisée par L’Officiel des transporteurs, qui s’est tenue du 15 au 17 novembre, à Malte.

Autant de questions et de nombreuses autres abordées avec Marianne Olivier, consultante RH de haute voltige recrutée pour la circonstance. Les 17 jeunes dirigeants invités à cet événement professionnel en sont repartis richement inspirés. Les échanges XXL qu’ils ont pu développer entre eux, ainsi qu’avec les partenaires* de LOfficiel, ont amplement meublé ces deux jours placés sous le signe de la convivialité.

Une notion d'entreprise libérée

Comment une relation humaine entre le dirigeant et ses salariés peut-elle fonctionner sans que s’installe nécessairement un rapport de forces ? Marianne Olivier, DRH et directrice de l’expérience client chez Cultura, a apporté des éléments de réponses aux jeunes dirigeants qui ont participé au séminaire à Malte.

Après une expérience comme manager à la SNCF, elle a entrepris un chemin de reconversion pour accompagner les dirigeants et managers. Elle s’est notamment intéressée à la notion d’"entreprise libérée", un temps à la mode, notamment en travaillant avec GT Location, qui s’est inspiré de ce mode de management.

Pour Marianne Olivier, la relation humaine au travail se définit à trois niveaux, entre lesquels le dirigeant doit être capable de naviguer. La tête est la "zone froide" : le dirigeant partage les faits, les chiffres, sans dire qui il est. C’est ce que l’on apprend qui ressort. Vient ensuite le cœur, soit la "zone tiède", qui regroupe les ressentis et les émotions. Dans cette partie, l’humain commence à s’insérer en disant ses émotions. La "zone chaude", le socle, comporte les valeurs, l’essentiel de ce qui nous anime. C’est cette partie qui donne l’énergie d’aller travailler.

Passer d’un niveau à l’autre permet au dirigeant d’être suffisamment lisible par ses employés pour savoir si tout va bien : "Un bon manager doit être prévisible", indique Marianne Olivier. Les dirigeants, qui se sont inscrits aux trois jours de séminaire, étaient à la recherche d’une clé supplémentaire dans leurs méthodes de management...

Lire l'intégralité de l'article dans L'Officiel des Transporteurs n °2950 du 23 novembre 2018.

 

Auteur

  • Gwenaëlle Ily et Slimane Boukezzoula

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format