TLF appelle les pouvoirs publics et les collectivités à soutenir la filière

Article réservé aux abonnés

Débat sur le transport routier lors de l’AG TLF du 27 juin en présence  (de gauche à droite) de Carole Dupessey, présidente du groupe Dupessey et vice-présidente de l’Union TLF, Julie Lee Quil, présidente des transports Quil, Wilfrid Mautray, dirigeant de Trans-Vienne et du groupe Of Course, Jean-Thomas Schmitt, P-dg du groupe Heppner.

Crédit photo ED
Construire un avenir décarboné dans des entreprises où il fait bon vivre, est un objectif partagé par la majorité des transporteurs routiers. Les débats de l’assemblée générale de TLF l’ont confirmé le 27 juin à Paris. La reconnaissance par les élus du rôle économique et sociétal des transports et de la logistique aiderait la filière à atteindre cette ambition.
À l’heure des élections européennes et législatives, le vœu de TLF est « une meilleure implication des pouvoirs publics et des collectivités locales dans le soutien au secteur du transport et de la logistique ». Pour Eric Hémar, qui entame sa sixième et dernière année à la présidence de l’Union professionnelle, « les élus doivent s’engager davantage dans la formation et l’éducation de l’opinion publique sur ses enjeux majeurs ». Evoquant les aides publiques versées au « train des primeurs » Perpignan-Rungis, ou l’opposition…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Transition écologique

Actualités

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15