Lancement de l’Extrême défi Logistique…du dernier kilomètre

Article réservé aux abonnés

La logistique du dernier kilomètre serait à l’origine de 25 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en ville, plus d’un tiers des polluants atmosphériques et occuperait 30 % de la voirie.

Crédit photo Erick Demangeon
Le premier atelier de l’Extrême défi Logistique, à l’attention des transporteurs et logisticiens, se déroule le 26 juin. À l’initiative de l’ADEME, cette démarche lancée jusqu’en 2026 vise à booster des solutions innovantes sur le dernier kilomètre. Les projets retenus bénéficieront d’aides dès leur démarrage.
Beaucoup de projets en logistique urbaine ont été lancés et financés par de l’argent public sans atteindre les résultats escomptés. En termes de « massification et de généralisation » et de « réduction de ses impacts négatifs », constate l’ADEME. Selon l’Agence, la logistique du dernier kilomètre serait à l’origine de « 25 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en ville, plus d’un tiers des polluants atmosphériques et occuperait 30 % de la voirie ». Elle représenterait « 20 à 50 % du coût total d’un transport de fret » et son organisation…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Transition écologique

Actualités

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15