Le Comité des armateurs fluviaux réagit au projet de fusion des ports de l’axe Seine

Article réservé aux abonnés

Crédit photo CHALMANDRIER
Le Comité des armateurs fluviaux (CAF) a réagi au projet de fusion des trois ports de l’axe Seine, annoncé lors du Cimer 2018. Pour le CAF, la question de la gouvernance du nouvel ensemble ne doit pas précéder l’analyse consistant à se doter d’une stratégie portuaire offensive, comme l’a appelé de ses vœux le Premier ministre. Le CAF insiste aussi sur les spécificités des trois ports.
Fédération professionnelle représentative au plan national du secteur de la navigation intérieure, le Comité des armateurs fluviaux (CAF) a fait part début décembre de sa réaction au projet de fusion des trois ports de l’axe Seine, annoncée par le Premier ministre lors du Cimer le 15 novembre 2018. Le CAF « se félicite de la volonté d’adaptation du cadre institutionnel de la gestion portuaire afin qu’il soit plus en ligne avec la définition et la mise en œuvre d'une stratégie portuaire maritime et fluviale sur l'axe Seine qui concentre l’essentiel des enjeux de transport fluvial au France s’agissant des marchandises comme des passagers. C’est une opportunité majeure pour le secteur fluvial de voir reconnaître sa contribution majeure au développement des échanges et à l’aménagement…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

À la une

Actualité

Acteurs

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15