Menu
S'identifier

Michelin rachète l’application Truckfly dédiée aux conducteurs routiers

Actu-Transport-Logistique.fr | Homepage | publié le : 21.08.2018 | Dernière Mise à jour : 21.08.2018

L’application a ainsi répertorié 7 757 restaurants routiers, 21 933 parkings poids-lourd, 18 571 stations-service et 1 018 stations de lavage.

Crédit photo Truckfly

Michelin acquiert Truckfly, l’application destinée aux chauffeurs routiers, qui propose la collection la plus complète de Points d’Intérêt en Europe : restaurants routiers, parkings, stations-service renseignées et commentées par les utilisateurs.

En mettant la main sur Truckfly, Michelin étoffe son portefeuille d’applications numériques dédiées aux conducteurs routiers. Truckfly est une application française gratuite développée par la société française éponyme.  

Après avoir téléchargé l’application gratuite, les conducteurs routiers peuvent commenter et mettre à jour leurs différents points d’arrêts et de pause en Europe (restaurants, parkings, stations-services, etc.). L’application a ainsi répertorié 7 757 restaurants routiers, 21 933 parkings poids-lourd, 18 571 stations-service et 1 018 stations de lavage. Elle fournie également des précisions sur la présence de Wi-Fi, de douche, de prise pour frigo ainsi que des itinéraires optimisés pour poids-lourds.

Une communauté européenne

Créée en 2015 par trois start-upers, la jeune pousse a réussit à fédérer une communauté de 120 000 chauffeurs en Europe, dont 45 % en France. "Quand la startup parisienne Truckfly nous a proposé de reprendre ses activités, nous n’avons pas hésité. Cela faisait vraiment sens, car elle dispose déjà de l’une des plus grandes bases de POI en Europe. Michelin se félicite de cette acquisition qui répond à son ambition de faciliter le quotidien des chauffeurs routiers", explique Xavier Gosselin, responsable projet incubateur chez Michelin.

Un objectif : 300 000 utilisateurs

À l’automne dernier, Bibendum avait lancé sa propre application dédiée aux conducteurs routiers, RoadConnect, cette application faisant déjà appel aux POI fournis par Truckfly pour déterminer les bons endroits pour faire sa coupure.

Michelin entend garder la marque Truckfly et la gratuité de l’application, tout en continuant à faire étoffer les services, avec un objectif affiché de 300 000 utilisateurs d’ici deux ans. Précision utile, Michelin ne rachète que la partie logicielle et le nom Truckfly.

La société Truckfly continuera ses activités sous un autre nom et pourra donc continuer à développer d’autres services, notamment son service de lettres de voiture électroniques dénommé Dashdoc. La start-up est en effet le premier fournisseur en France à utiliser la CMR électronique (version numérique de la lettre de voiture), permettant aux transporteurs de gérer leurs documents de façon dématérialisés.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format