Menu
S'identifier

Transport maritime : se perfectionner à l’anglais pour éviter les accidents en mer

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 08.11.2021 | Dernière Mise à jour : 08.11.2021

Lancement le 22 octobre à Marseille de la plate-forme d’apprentissage en ligne de l’anglais maritime pratique PraC-Mareng. Au centre, Stéphane Salvetat et Zeynep Aslan, respectivement président et chargée de développement de LAM France.

Crédit photo © DR 

42 % des accidents en mer sont dus à une mauvaise compréhension de l’anglais. Seulement 20 % des marins pratiquent la langue de Shakespeare comme langue maternelle. Pour inverser la vapeur, une plate-forme gratuite d’apprentissage et de perfectionnement de l’anglais maritime courant sera lancée le 1er novembre prochain. 

Chinois, Roumains, Ukrainiens, Hongrois… Les navires sont de véritables tours de Babel et parfois, les difficultés de compréhension entre les navigants peuvent avoir des conséquences dramatiques et être à l’origine de fortunes de mer. La bonne conduite du navire, les opérations d’accostage, de déchargement, d’appareillage sont autant de situations potentiellement dangereuses si l’incompréhension s’en mêle. Pensée par des professionnels du shipping il y a deux ans, la plate-forme d’apprentissage en ligne de l’anglais maritime pratique PraC-Mareng se concrétise enfin avec une mise en ligne le 1er novembre. Des modules spécifiques en fonction des navires (pétrolier, paquebot, porte-conteneurs…) ont été conçus, des scénarios élaborés et des accents variés pour se familiariser à cet anglais parlé à bord, si différent des cours théoriques. 

Conçue par des pros pour des pros

"Mareng est l’acronyme d’anglais maritime et nous avons ajouté pratique car la plate-forme va au-delà des phrases standard de communication. Marins, pilotes, lamaneurs, remorqueurs, étudiants, employés de transit tournés vers l’international peuvent librement utiliser cette plate-forme d’apprentissage autonome disponible en cinq langues avec des niveaux en fonction des grades. Une formation libre et gratuite couronnée par un diplôme", détaillent Stéphane Salvetat et Zeynep Aslan, respectivement président et chargée de développement de LAM France.  

Depuis deux ans, la filiale française de Lyonel A. Makzume, géant turc du transit, porte ce projet pour répondre aux enjeux de Lucent, une des filiales du groupe spécialiste du placement de personnels navigants (manning), qui compte un effectif de 1 500 marins. Ce projet soutenu par l’Union européenne à hauteur de 200 000 € via Erasmus + a été élaboré à distance durant la pandémie. Il associe de nombreux partenaires : l’Université maritime de Constanta et l’Académie Maritime de Lituanie, Spinaker en Slovanie et le gouvernorat de Tuzla et Maritime Innovators. Actuellement, PraC-Mareng est testée par des bêta-testeurs avant la mise en ligne d’une mise à jour en décembre prochain.
 

Des fortunes de mer qui auraient pu être évitées…

En situation rapprochée, dans des eaux très fréquentées ou par brume épaisse, la communication entre les bords s’avère capitale. Quelques exemples de fortunes de mer ces dernières années témoignent des dégâts causés par les problèmes de langue. Le vraquier Glory Amsterdam a coulé en mer du Nord en 2019 en raison d’une mauvaise compréhension à la VHF entre le commandant et le remorqueur. Le 30 juin 2017, une collision s’est produite entre le vraquier Huayang Endeavour et le pétrolier Seafrontier dans le détroit du pas de Calais. En cause, la fatigue, et surtout les termes imprécis utilisés par les équipages. Le 31 octobre 2015, le Matilde A appareille du port de Constanta. Au même moment, un pétrolier, le Varkan Akdenis, est sur le point d’entrer au port pour charger 1 000 tonnes de pétrole. La communication à la VHF est mauvaise et les deux pilotes préfèrent échanger en roumain plutôt qu'en anglais, langue pourtant imposée par les règlements internationaux. Les deux commandants respectifs n’ont pas compris les manœuvres des deux pilotes et ont assisté, impuissants, à la collision de leurs navires ! 

 

Auteur

  • Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format