Menu
S'identifier

Une coalition pour la production de BioGNL au port de Marseille

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 26.07.2021 | Dernière Mise à jour : 23.07.2021

Pour l’heure, une étude de faisabilité vient d’être lancée. 

Crédit photo DR

Un projet réunissant quatre acteurs opérant au Grand Port Maritime de Marseille vient de lancer une étude de faisabilité pour étudier les modalités de production de biométhane liquéfié (BioGNL). En dehors de son aspect environnemental, c’est aussi son intégration dans l’écosystème local qui est mis en exergue.

L’exploitant du centre de traitement multifilière des déchets ménagers missionné par la Métropole Aix-Marseille-Provence EveRé, l’armateur CMA CGM, l’opérateur des terminaux de gaz naturel liquéfié (GNL) de Fos-sur-Mer Elengy et TotalEnergies viennent de s’associer pour plancher sur un projet de production de biométhane liquéfié (BioGNL) au sein du Grand Port Maritime de Marseille.

"Produit à partir de la transformation de la part biodégradable des déchets ménagers du Territoire Marseille Provence, le BioGNL permettra de décarboner le transport maritime au départ du Grand Port Maritime de Marseille, et sera utilisé en particulier pour les navires propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL) du groupe CMA CGM", indique un communiqué de presse conjoint.

Des infrastructures propices

En dehors de son aspect environnemental, c’est aussi son intégration dans l’écosystème local qui est mis en exergue. En effet, il bénéficie "d’infrastructures existantes particulièrement adaptées réunies au sein du Grand Port Maritime : les unités de méthanisation des déchets d’EveRé, les terminaux méthaniers d’Elengy, qui permettront le stockage et la livraison de ce BioGNL, le navire souteur de TotalEnergies qui sera présent dans le port dès janvier 2022, et la flotte de navires propulsés au GNL du groupe CMA CGM", précise le communiqué.

Pour l’heure, une étude de faisabilité vient d’être lancée. "Afin de permettre de véritables révolutions technologiques et d’obtenir des résultats tangibles dès 2030, la coalition s’est fixé trois objectifs principaux : élargir considérablement les sources d’approvisionnement en énergies propres, réduire la consommation d’énergie par kilomètre équivalent transporté et réduire la part des émissions imputable au transport et à la logistique", indique le communiqué.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format