Menu
S'identifier

Transport maritime : CMA CGM prépare la nouvelle réglementation en matière d'émissions

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 01.10.2018 | Dernière Mise à jour : 01.10.2018

L’armateur tricolore a pris la décision de privilégier l’utilisation d’un fioul à 0,5 % pour sa flotte tout en investissant dans un certain nombre de scrubbers (systèmes de filtration des fumées) pour ses navires.

Crédit photo CMA CGM

Afin de répondre à la réglementation Low Sulphur de l’Organisation maritime internationale qui entrera en vigueur au 1er janvier 2020, exigeant des compagnies maritimes une réduction de leurs émissions de soufre de 85 %, CMA CGM a pris des mesures et annonce d'ores et déjà le montant du surcoût.

Après Maersk, c’est au tour de CMA CGM d’apporter sa réponse à la nouvelle réglementation Low Sulphur de l’Organisation maritime internationale (OMI), qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et obligera l’ensemble des compagnies maritimes à réduire leurs émissions de soufre de 85 %. Pour y faire face, l’armateur tricolore a pris la décision de privilégier l’utilisation d’un fioul à 0,5 % pour sa flotte tout en investissant dans un certain nombre de scrubbers (systèmes de filtration des fumées) pour ses navires. Il a par ailleurs passé commande pour neuf navires propulsés au GNL, une solution qui lui permettra de réduire de 99 % les émissions de soufre des navires en question.

Un surcoût estimé à 160 USD par EVP

"La mise en place de cette nouvelle réglementation, qui représente une grande avancée environnementale pour notre secteur, touchera l’ensemble des acteurs du transport maritime. Fidèle à ses engagements, le Groupe sera conforme dès le 1er janvier 2020 à la réglementation émise par l’OMI. Dans ce contexte, nous serons forcément amenés à revoir notre politique commerciale concernant les surcharges combustibles", précise Mathieu Friedberg, directeur Central Groupe, direction commerciale et réseaux d’agences.

L’ensemble de ces mesures représente en effet un surcoût estimé aux conditions actuelles à 160 USD par EVP en moyenne, surcoût qui sera récupéré par une application ou un ajustement des surcharges combustibles marché par marché.

Auteur

  • Pierre Monceaux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format