Menu
S'identifier

Nicolas Hulot et Elisabeth Borne détaillent les orientations maritimes du gouvernement

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 24.11.2017 | Dernière Mise à jour : 01.01.2018

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, aux Assises de l'économie de la mer.

Crédit photo DR

Les Assises de l'économie de la mer, qui se sont déroulées les 21 et 22 novembre, ont été clôturées par Nicolas Hulot. Le ministre de la Transition écologique et solidaire et sa collègue en charge des Transports, Élisabeth Borne, ont ainsi précisé les orientations politiques du gouvernement pour la filière.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a esquissé les nouvelles ambitions maritimes de la France en ouverture des Assises de l'économie de la mer au Havre, qui ont rassemblé 1 904 participants. Un programme dont la feuille de route a ensuite été déclinée par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Élisabeth Borne, ministre des Transports. "Nous allons rénover la fiscalité portuaire, soutenir le transport combiné, moderniser la desserte des hinterlands, favoriser les investissements privés, accompagner la transition vers le GNL", a indiqué Elisabeth Borne dans un communiqué de presse.

Discours de Nicolas Hulot - Clôture des Assises de l'économie de la mer 2017 from Assises de l'Économie de la Mer on Vimeo.

Des ports compétitifs

Pour éviter que le transit, la logistique correspondante et le traitement des marchandises conteneurisées ne soient assurés par des ports étrangers, l’idée est de renforcer la compétitivité des ports. "Ils doivent offrir des solutions logistiques performantes aux industriels et aux exportateurs afin de leur permettre de se positionner au mieux sur les marchés internationaux", indiquent les deux ministres.

Pour cela, le gouvernement veut d'abord "repenser le modèle économique des grands ports maritimes", notamment en créant un cadre fiscal et réglementaire adapté ou en poursuivant les efforts en matière de fluidité du passage portuaire.

Deux grands couloirs fluviaux et maritimes

Pour assurer une desserte massifiée des hinterlands, l’Etat préconise aussi d’accentuer les efforts sur les couloirs fluviaux et maritimes de l’axe Seine, Rhône/Méditerranée, et de l’axe Nord Est. Des efforts qui conduiront à revoir la gouvernance de ces axes. "L’intégration initiée au travers des ports de Paris - Seine - Normandie (Haropa) doit passer à une étape supérieure", peut-on lire dans le dossier de presse.

En matière de digitalisation, le ministère des Transports compte piloter la mise en place d’un "pack portuaire", une plateforme opérationnelle de données publiques portuaires qui complétera le guichet unique national, obligatoire depuis octobre 2015.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format