Menu
S'identifier

Méthanol vert : Maersk intègre un nouveau producteur pour alimenter ses futurs porte-conteneurs

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 25.11.2022 | Dernière Mise à jour : 25.11.2022

A eux sept, ces partenaires n’approvisionneront pas moins de 730 000 tonnes par an d'ici la fin de 2025.

Crédit photo A.P. Moller- Maersk

Et de sept. Le groupe A.P. Moller - Maersk vient d’annoncer l’arrivée d’un nouveau producteur de méthanol vert dans son panel de prestataires : Carbon Sink LLC. L’entreprise produira 100 000 tonnes par an que l’armateur s’est engagé a acheter pour alimenter ses 19 porte-conteneurs actuellement en commande.

Après la signature d’un accord de collaboration avec le gouvernement espagnol pour la production de carburant vert, c’est le méthanol vert qui est dans le viseur du groupe A.P. Moller-Maersk. En effet, l’armateur a annoncé le 16 novembre un partenariat avec l’Américain Carbon Sink LLC en vue d’accélérer la production mondiale de méthanol vert.

"Sécuriser les carburants verts à grande échelle au cours de cette décennie est essentiel pour la décarbonation de notre flotte. Nous avons fixé un objectif net zéro pour 2040 pour l'ensemble de notre entreprise - mais surtout pour rester en ligne avec l'Accord de Paris, nous avons également fixé des objectifs pour 2030 afin d'assurer des progrès significatifs au cours de cette décennie", indique Berit Hinnemann, responsable de l'approvisionnement en carburants verts d’A. P. Moller - Maersk, dans un communiqué de presse.

De la production à l’achat

Au sein de cet accord, Carbon Sink s’est engagé à développer des installations de production de méthanol vert aux Etats-Unis. La première d’entre elles se situera au même endroit que l'usine de bioéthanol existante de Red River Energy à Rosholt, dans le Dakota du Sud, aux États-Unis, et aura une capacité de production de 100 000 tonnes par an.

Avec un démarrage commercial prévu en 2027, l’armateur a programmé l’achat de la totalité du volume produit à l'usine, avec des options pour la production d'installations ultérieures de puits de carbone à d'autres endroits.

Un panel de partenaires

D’un point de vue opérationnel, Carbon Sink utilise une technologie disponible dans le commerce pour produire du méthanol vert en combinant de l'hydrogène vert à partir de l'électrolyse de l'eau en utilisant de l'électricité renouvelable supplémentaire et du CO2 biogénique.

Cet acteur a rejoint le panel de fournisseurs que sont CIMC ENRIC, European Energy, Green Technology Bank, Orsted, Proman, WasteFuel et Debo pour la fourniture de ses 19 porte-conteneurs actuellement en commande qui fonctionneront au méthanol vert. A eux sept, ces partenaires approvisionneront pas moins de 730 000 tonnes par an d'ici à la fin de 2025.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format