Menu
S'identifier

L’Union européenne soutient un projet d’électrification des ports suédois et finlandais

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 12.11.2020 | Dernière Mise à jour : 12.11.2020

Le projet s’inscrit dans une initiative plus vaste d’investissement de la société des ports de Stockholm en termes d’assainissement de la qualité de l’air.

Crédit photo Ports of Stockholm

L'Union européenne soutient les projets de développement de courant au sol pour les ports suédois et finlandais. L'objectif est de réduire les émissions des navires, nocives pour l'environnement. L'investissement s'effectuera à Kappelskär, au nord de Stockholm, qui fait partie des ports de la capitale. Celui-ci joue un rôle très important dans le trafic passagers et marchandises pour la Suède.

Le port suédois de Kappelskär et le port finlandais de Naantali ont lancé un projet commun de réduction des émissions de CO2 de la marine marchande. L’objectif est de mettre sur pied une installation permettant aux navires à quai d’être approvisionnés en courant, ce qui permet aux navires de couper leurs moteurs pendant leur séjour dans la zone portuaire. "Le port de Kappelskär a une importance stratégique en termes de durabilité, explique Dino Drummond, le vice-président de la société Port of Kappelskär, qui gère l’infrastructure. Il est important que davantage de biens arrivent vers les ports de Kappelskär ou de Naantali, pour assurer le développement durable de la région de Stockholm. C’est pourquoi le développement du port de Kappelskär est l’une de nos priorités." Le port est situé sur l’une des principales liaisons maritimes pour passagers comme pour les marchandises au sein de l’Europe. 

Assainissement de la qualité de l'air

Le projet s’inscrit dans une initiative plus vaste d’investissement de la société des ports de Stockholm en termes d’assainissement de la qualité de l’air. Kappelskär, situé au nord de Stockholm, fait partie de la communauté des ports de la capitale suédoise. Le projet, soutenu par l’Union européenne, doit démarrer début novembre et être achevé d’ici 2023. 30 % de l’investissement sera couvert par le Fonds Connecting Europe Facility (CEF) de l’UE. L’Union européenne avait décidé au cours de l’été 2020 de soutenir le développement de huit infrastructures suédoises, dont le développement des ports de la région de Stockholm. 

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format