Menu
S'identifier

Les actes de piraterie baissent en 2017

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 12.01.2018 | Dernière Mise à jour : 12.01.2018

En 2017, 136 navires ont été abordés, 22 détournés, 16 ont fait l’objet de tirs d’armes à feu et 6 d’entre eux de tentatives d’attaques

Crédit photo Ministère des Armées

Le Bureau maritime international (BMI) observe une baisse du nombre d’actes de piraterie dans son bilan annuel 2017. Une première fois depuis 22 ans.

Avec 180 attaques recensées en 2017 contre 191 en 2016, le Bureau maritime international (BMI) se réjouit de voir la piraterie perdre du terrain pour la première fois depuis 22 ans, conformément à ses prévisions d'octobre dernier, .

Sur l’ensemble de ces attaques 136 navires ont été abordés, 22 détournés, 16 ont fait l’objet de tirs d’armes à feu et 6 d’entre eux de tentatives d’attaques.

Le Venezuela monte en flèche

Géographiquement, c’est l’Indonésie tient le haut du pavé des zones à risques avec 43 incidents contre 49 incidents en 2016. Au second rang, le Nigeria culmine encore à 33 attaques en 2017 contre 36 en 2016. Viennent ensuite les Philippines  qui décrochent la palme des augmentations les plus importantes d’une année sur l’autre passant de 10  en 2016 à 22 attaques l’an dernier.

Alors qu’il ne totalisait qu’une attaque en 2015 puis 5 en 2016, le Venezuela a rejoint pour la première fois le peloton de tête des pays les plus dangereux avec 12 actes en 2017.

Depuis le seuil de 21 attaques recensées en 2014, le Bangladesh remonte à 11 incidents en 2017 (contre 3 l’an dernier).

Les vraquiers les plus attaqués

L’année dernière encore, le pavillon français n’a pas été touché par des faits de piraterie. En 2017, ce sont les pavillons singapourien (56 faits de piraterie), allemand (22 attaques) et grec (22 incidents) qui ont été les plus exposés.

Côté typologie de navires victimes de piraterie, les vraquiers sont les plus attaqués (38 navires en 2017), suivis des citerniers (29 navires), des portes-conteneurs (23 navires), des pétroliers (19 navires) et des chimiquiers (13 navires).

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format