Menu
S'identifier

Le port de La Rochelle s’approche des 10 millions de tonnes en 2019

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 03.02.2020 | Dernière Mise à jour : 03.02.2020

Le trafic du port de La Rochelle s'est inscrit en hausse de 1,5 % en 2019.

Crédit photo OC

Le port de La Rochelle a connu une seconde année consécutive de progression de ses trafics en 2019. Mais l’exercice record de 2015 n’a pas été effacé du fait d’une fin de campagne céréalière en deçà des espérances et des mouvements sociaux de fin d’année.  

Le Port Atlantique La Rochelle est resté sur une tendance haussière en 2019. À 9,78 millions de tonnes (Mt), la progression est de 1,5 % par rapport à 2018. Il aurait fallu que cette hausse soit légèrement plus importante pour que l’exercice record de 2015 à 9,8 Mt soit effacé des tablettes. Le port charentais reste, cependant, sur une tendance positive qui devrait lui permettre de franchir la barre des 10 Mt annuelles au cours des prochaines années.

Bonne tenue des céréales

Première filière du port, les céréales et oléagineux ont passé la barre des 4 Mt. Cette croissance de 5 % aurait, cependant, été plus marquée encore si elle n’avait pas été impactée par un déficit à l’export en fin de campagne 2018-2019. Les produits pétroliers progressent marginalement pour leur part (+ 2 %) à 2,93 Mt. En revanche, les produits forestiers et papetiers n’ont pas reproduit l’excellente année 2018 (+ 13,9 %). Ils se sont, en effet, inscrits en baisse de 23 %. Le port explique ce sévère recul "principalement en raison de la mutation de la filière pâte à papier dont les volumes traités reculent de près de 190 000 t en 2019".

Pour les vracs agricoles, c’est un retour à meilleur fortune qui a été enregistré l’année passée. La chute de près de 21 % en 2018 a été en partie effacée en 2019. Les 11,35 % de croissance comptabilisés (à 870 000 t) doivent beaucoup à l’envol de l’alimentation animale qui est passée d’une année sur l’autre de 138 000 t à 270 000 t. "C’est là" et comme l’explique encore le port, "le résultat de l’optimisation de l’offre sur le terminal de l’Anse Saint-Marc qui se traduit par de nouvelles surfaces de stockage réalisées par EVA". Les autres trafics connaissent à la fois des hausses (+ 40 % pour les autres dont 17 % pour les seuls conteneurs) et des baisses (- 5 % pour les produits du BTP).

Un report modal sur la bonne voie

Enfin, le report modal constitue un autre motif de satisfaction pour la communauté portuaire. Avec 1, 6 Mt de marchandises pré et post acheminées par voie ferroviaire, 2019 a affiché un taux de report modal de 16,37 %. Il s’agit là du deuxième meilleur taux enregistré par le port. Ce tonnage était composé à 87 % de céréales (dont 38 % pris en charge par OuestRail), à 10 % de pâte à papier et à 3 % de vracs liquides. Le port souhaite ne pas en rester là puisqu’il affiche dès maintenant son ambition de porter ce taux à 20 %. Cet objectif pourrait devoir encore attendre un peu du fait de l’impact des mouvements sociaux. Ceux-ci ont fortement perturbé le bon acheminement des trains en décembre 2019/janvier 2020.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format