Menu
S'identifier

Le port de Barcelone flirte avec les 3 millions de conteneurs

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 30.11.2018 | Dernière Mise à jour : 30.11.2018

De janvier à fin octobre 2018, la croissance des flux conteneurisés a bondi de 14,5 %.

Crédit photo DR

Depuis janvier 2018, Barcelone tourne à plein régime totalisant 56,6 millions de tonnes de marchandises à fin octobre, soit une augmentation de 11 % par rapport à la même période l'an dernier. Un résultat principalement dû au dynamisme des flux conteneurisés. 2,8 millions de conteneurs Evp ont été traités sur les dix premiers mois de l’année.

Le port de Barcelone a de quoi se réjouir. De janvier à fin octobre 2018, la croissance des flux conteneurisés a bondi de 14,5 % pour dépasser les 2,8 M€ tirant à la hausse le trafic global du port qui à, 56,6 MT, progresse de 11 %.

Plusieurs explications à cela. A commencer par la croissance du commerce extérieur espagnol se traduisant par une hausse des expéditions de 7 % avec 628 180 Evp chargés sur les navires.

L’import aussi se porte bien puisque 491 628 Evp (+ 2,8 %) ont convergé vers Barcelone sur les dix mois de l’année. "Parmi les marchés les plus dynamiques, citons l'Algérie (+ 45 %), les États-Unis (+ 15 %), le Mexique (+ 13 %), le Vietnam (+ 27 %) et le Japon (+ 6 %) », souligne l’autorité portuaire.

Transbordement, vracs et roll en hausse

Les flux en transbordement ont tiré leur épingle du jeu avec un bond de 34,7 %. Visiblement l’accident survenu le 31 octobre dernier n’a pas eu de répercussion sur les statistiques portuaires. Ce jour-là, le ferry Excellent, a heurté un des portiques à conteneurs du terminal AMP au môle sud.

Le trafic roll n’est pas en reste. 124 761 unités de transport intermodal ont voyagé sur les cargo-mixtes reliant Barcelone à l’Italie et aux ports du Maghreb, soit une hausse de 7,4 %. Le port catalan explique cette croissance par la décision d’un certain nombre de clients de basculer de la route vers le maritime, mode de transport plus durable.

Les vracs liquides, avec 12,8 millions de tonnes, sont en hausse de 6,5 % notamment grâce aux hydrocarbures. Les volumes de gaz naturel et d’essence progressent de 3 et 10,6 % respectivement. Le trafic de véhicules a légèrement diminué avec 674 971 véhicules transportés (- 2 %). 327 075 unités ont été expédiées sur les dix mois de l’année, un trafic stable.

 

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format