Menu
S'identifier

L'avis tranché de la Cour des comptes sur le terminal multimodal du port du Havre

Supply Chain Magazine | Maritime | publié le : 10.10.2018 | Dernière Mise à jour : 10.10.2018

Selon la Cour, les efforts de desserte ferroviaire du Grand Port Maritime du Havre (GPMH) doivent également être poursuivis, notamment la réalisation de Serqueux-Gisors et l'amélioration des sillons entre Le Havre et son hinterland.

Crédit photo Collection Port du Havre

La Cour des comptes a rendu public son référé à propos des observations et recommandations qui concernent le terminal multimodal du Havre. Une enquête a été menée entre 2008 et 2017, et la Cour pointe qu'un équilibre financier n'est toujours pas trouvé.

Comme la loi le prévoit, deux mois après l'avoir envoyé à Nicolas Hulot et Elisabeth Borne, la Cour des comptes vient de rendre public son référé concernant ses observations et recommandations au sujet du terminal multimodal du Havre, à l'issue d'une enquête portant sur les exercices 2008 à 2017. Il ressort de ce document que l'opération a été "lancée à la hâte, sans analyse préalable, dans des conditions protégeant mal les intérêts publics" et que la réalisation de l'équipement, après un premier démarrage raté en 2015, "a abouti à un bilan financier déséquilibré entre acteurs publics et privés". La Cour précise que le terminal multimodal du Havre n'a toujours pas trouvé son équilibre économique, avec 84 000 boîtes (soit 143 000 EVP) traitées en 2017.

5 recommandations

Parmi ses cinq recommandations figure notamment l'unification de la gestion du terminal multimodal et de la navette ferroviaire entre Port 2000 et le terminal, ce qui supposerait de mettre fin à la délégation de service public avec Normandie Rail Service (NRS) et de procéder à un appel à concurrence en vue de l'attribution d'une concession de services plus globale. Selon la Cour, les efforts de desserte ferroviaire du Grand Port Maritime du Havre (GPMH) doivent également être poursuivis, notamment la réalisation de Serqueux-Gisors et l'amélioration des sillons entre Le Havre et son hinterland.

Des choix "surprenants"

Par ailleurs, l'enquête ayant relevé certains choix "surprenants" du GPMH, comme l'absence d'analyse comparée des différents montages envisageables, ou le consentement de conditions financières préjudiciables à ses intérêts, la Cour des Comptes recommande à l'avenir que les grands ports maritimes, sur ce type de dossiers, soient soumis systématiquement au comité d'audit en amont de leur présentation au conseil de surveillance.

Dans leur réponse datée du 26 septembre, après avoir souligné que le terminal multimodal, "après des difficultés rencontrées dans sa phase de démarrage", répondait désormais à son objectif, les ministres François de Rugy et Elisabeth Borne ont notamment convenu que l'unification de l'exploitation du terminal et de la navette était "un élément déterminant pour optimiser l'organisation du service de transport massifié".

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format