Menu
S'identifier

La CGT lance l’opération "Ports morts" contre la réforme des retraites

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 12.12.2019 | Dernière Mise à jour : 12.12.2019

Sur le site baptisé "Les Barricades du Port" les grévistes se relaient 24 h/24.  

Crédit photo NBC

5 h 30 à Marseille-Fos, 6 h 30 au Havre… Depuis ce matin 12 décembre, les portuaires français affiliés à la Fédération Nationale des Ports et Docks CGT bloquent les accès des ports de Marseille et du Havre. 

"Vent debout" contre la réforme du régime des retraites présentée la veille par le Premier ministre Édouard Philippe, la CGT entend poursuivre le mouvement de contestation. Dans la Cité phocéenne, l’opération "Ports morts" contraint les navires soit à patienter sur rade ou à annuler l’escale phocéenne, comme ce fut le cas du paquebot Aida Sol dérouté le 11 décembre.

Incertitude également quant aux escales programmée ce week-end des MSC Grandiosa et Costa Magica. Sur la Corse, l’activité des ferries se maintient grâce à un service minimum. Le blocus pourrait néanmoins être levé en fin de matinée pour laisser place à des opérations sporadiques.

L'action va durer

Mobilisés depuis le 5 décembre, les agents portuaires sont en grève par service (garage, cantine…) et s’apprêtent à défiler ce jour à 14 heures sur la Canebière à Marseille à l’appel de l’Union départementale CGT. "L’action va durer. Ce week-end, ce sera la réparation navale, le service voyageurs et la croisière. Nous ne bloquerons pas les marchandises mais à compter de vendredi, nous allons trouver des modes d’action pour empêcher les pétroliers de décharger à Fluxel. Tout le monde suit le mot d’ordre de la FNPD, "ports morts"", a prévenu Pascal Galeoté, secrétaire général de la CGT du port de Marseille-Fos devant le piquet de grève installé porte 2C.

Un relais 24 h/24

Braseros, véhicules renversés et tas de charbon déversés barrent l’accès au Grand Port Maritime de Marseille (GPMM). Sur le site baptisé "Les Barricades du Port" les grévistes se relaient 24 h/24.  
Un nouvel arrêt de travail de 24 heures est annoncé pour le 17 décembre. Le lendemain la Fédération Nationale des Ports et Docks CGT  réunira ses instances "afin d’envisager l’amplification des modalités d’action".

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format