Menu
S'identifier

Haropa : un repli sans déprime

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 02.02.2017

Hervé Martel, directeur général du Port du Havre et président d'Haropa pour 2017, entouré de Régine Bréhier, directrice général de Ports de Paris et Nicolas Occis, directeur général du port de Rouen

Crédit photo © Anne Kerriou

Le trafic cumulé du port du Havre, du port de Rouen et de Ports de Paris, réunis au sein d'Haropa, a reculé de 4,8 % en 2016 à 87,06 millions de tonnes. Une baisse que les dirigeants imputent essentiellement à "des facteurs extra-portuaires exceptionnels".

Vracs liquides, vracs solides, conteneurs : l'heure est à la baisse générale pour Haropa en 2016. "Les résultats ne sont pas exceptionnellement bons. Mais compte tenu de la conjoncture, nous n'avons pas de raison de céder à un quelconque catastrophisme", a pourtant souligné Hervé Martel, directeur général du Port du Havre et président d'Haropa pour l'année 2017, lors de la présentation des résultats.

Une conjoncture compliquée

Si Haropa a perdu du terrain, c'est selon lui avant tout en raison de facteurs exogènes aux établissements portuaires. La conjoncture économique d'abord, n'a guère été porteuse, avec une croissance mondiale à son plus bas niveau depuis 2009 et un commerce mondial qui tourne au ralenti. "Pour le première fois depuis 20 ans, les échanges progressent moins vite que le PIB", a souligné Hervé Martel.

Au-delà de ces considérations mondiales, les résultats ont été affectés par des facteurs plus hexagonaux, à commencer par des mouvements sociaux dans les raffineries au moment du débat sur la loi El Khomri.

Enfin, les vents contraires sont aussi venus d'une météo médiocre. Celle-ci a pesé sur la récolte céréalière, frappant notamment le port de Rouen, et causé de lourdes difficultés d'exploitation à Ports de Paris en raison des crues exceptionnelles du printemps.

Baisse du segment conteneurs

Alors dans ce contexte, Haropa se raccroche aux graines porteuses d'avenir. Sur le conteneur, d'abord, le trafic baisse globalement de 4,2 % à 25,30 millions de tonnes (-2,4 % à 2,607 millions d'EVP en nombre de conteneurs). Mais cette chute est lié à la baisse du transbordement, "un marché très volatil sur lequel nous avons perdu 50 000 à 60 000 conteneurs", souligne Hervé Martel. Le port du Havre se console avec une hausse de son trafic vers l'hinterland, qui atteint un record à 1,96 million d'EVP.  "Cela signifie que nous continuons à regagner des parts de marché".

Alors que le paysage des compagnies maritimes de lignes régulières se recompose autour de trois alliances au lieu de quatre, Haropa se félicite aussi de "conserver un nombre de dessertes au moins aussi important qu'avant".

Des nouveautés logistiques

Autre motif de satisfaction : les investissements privés logistiques et industriels, qui s'élèvent à 416 M€  en 2016 (527 M€ en incluant les investissements publics).

Pour 2017, ce chiffre sera porté à 595 M€. Tous les ports sont concernés par ces projets d'implantation plus ou moins avancés.

Des perspectives multimodales

Hervé Martel s'est également réjoui des "avancées prometteuses" dans le domaine multimodal. "La plate-forme multimodale du Havre est pleinement opérationnelle depuis fin 2016 puisque quasiment tous les opérateurs de transport combiné ferroviaires et fluviaux y ont basculé leur activité. Nous avons donc bon espoir de sortir de la période de redressement judiciaire avant la fin de la période d'observation qui s'achève le 23 avril".

En 2016, le trafic fluvial a progressé de 11% à 180 000 EVP. En revanche, le ferroviaire perdu 10,6% à 79 000 EVP. La mise en place de nouveaux services devrait permettre de renouer avec la croissance en 2017. Une ligne sur Ludwigshafen, en Allemagne, a ouvert en octobre, et un projet de liaisons sur la Suisse est à l'étude.

 

Les principaux chiffres 2016

HAROPA

  • Vracs liquides : 47,54 Mt (-4,3%)
  • Vracs solides : 11,63 Mt (-9,5%)
  • Conteneurs : 25,3 Mt (-4,2%)

TOTAL  : 87,06 Mt (-4,8%)

Nombre de conteneurs : 2,607 M EVP (-2,4%)

LE HAVRE

  • Vracs liquides : 37,6 Mt (-6,2%)
  • Vracs solides : 1,89 Mt (+18 %)
  • Conteneurs : 24,62 Mt (-3,4%)

TOTAL  : 66,04 Mt (-4,2%)

Nombre de conteneurs : 2,518 M EVP (-1,6%)

ROUEN

  • Vracs liquides : 9,94 Mt (+3,4%)
  • Vracs solides : 9,74 Mt (-13 %)
  • Conteneurs : 0,68 Mt (-26%)

TOTAL  : 21,02 Mt (-6,7%)

Nombre de conteneurs : 0,088 M EVP (-21%)

PORTS DE PARIS

TOTAL : 20,206 Mt (+0,9%)


 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format