Menu
S'identifier

En 2022, l'activité du port Marseille-Fos a retrouvé son niveau d'avant-crise

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 25.01.2023 | Dernière Mise à jour : 25.01.2023

De gauche à droite : Christophe Castaner, président du conseil de surveillance du GPMM et Hervé Martel, président du directoire du GPMM.

Crédit photo NBC

Pour le port de Marseille-Fos l'année 2022 a été marquée par la hausse des flux conteneurisés et un record d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL). Avec 8,5 Mt de gaz importées, Fos concentre désormais un quart de la consommation française.

Le Grand Port Maritime de Marseille-Fos (GPMM) a retrouvé, en 2022, son niveau d’activité d’avant crise totalisant 77 millions de tonnes (Mt) de fret. "Après un excellent premier semestre, en hausse de 5 %, l’activité a ralenti en fin d’année pour finir sur une progression de 3 %. Hormis la sidérurgie, tout va bien, les résultats sont bons malgré la période compliquée. Arcelor-Mittal Fos a suspendu un de ses deux hauts fourneaux avec un impact sur les imports et les expéditions de bobines d’acier. Il redémarrera en 2023 avec un projet de four à arc électrique", annonce Hervé Martel, président du directoire du GPMM.

La part modale de la route recule

La baisse de 8 Mt des flux liés à la sidérurgie a été compensée par un record historique d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) sur les terminaux Elengy. Avec 8,5 Mt de gaz importé (+ 2,5 Mt par rapport à 2021), ce record répond au besoin de la France de garantir l’approvisionnement en énergie.

Les vracs liquides sont en croissance de 5 % en 2022, tandis que les vracs solides accusent un repli de 3 %. Les flux conteneurisés, en hausse de 3 % par rapport en 2021 ont représenté 1,53 M Evp dont 230 000 Evp acheminés par train. Un dynamisme porté par l’ouverture de nouvelles lignes ferroviaires en 2022. Si la part modale de la route recule (80 %), c’est au bénéfice du rail (17 %) et non du fluvial, en recul pour la quatrième année consécutive.

Hausse du prix de l’électricité et des droits de port

2022 a été marquée par une nouvelle augmentation tarifaire du prix de l’électricité appliquée par le GPMM à ses clients armateurs et industriels qu’Hervé Martel justifie par la faillite d’Hydroption (fournisseur indépendant d’électricité référencé UGAP) et par la conjoncture actuelle. "La hausse de 250 % sera lissée sur plusieurs années sinon cela conduirait à pénaliser les acteurs économiques et à remettre en cause le branchement à quai des navires. En 2022, la progression du prix de l’électricité sera de 40 %, ce qui pèse dans l’équation des industries électro intensives", annonce Hervé Martel.

Après plusieurs années de gel, les droits de port navire sont appelés à augmenter en 2023. "La politique tarifaire résulte d’un équilibre. Il faut faire face à la concurrence des autres ports tout en préservant la capacité à investir. Nous allons moduler cette hausse en fonction des difficultés des filières", complète Hervé Martel.

Un nouveau président

Privé depuis deux ans de président de conseil de surveillance, le port de Marseille-Fos a accueilli fin 2022 Christophe Castaner à ce poste. L’ancien ministre de l’intérieur a plusieurs fois rappelé lors de la conférence de presse du 24 janvier qu’il occupait ces fonctions bénévolement tout en insistant sur la nécessité de mener à bien le projet présidentiel de structuration de l’axe Rhône Saône Méditerranée et de réussir la transition énergétique du port et des industries installées en zone portuaire.

Auteur

  • Nathalie Bureau-du-Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format