Menu
S'identifier

Des drones renifleurs pour surveiller les émissions des navires

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 18.01.2021 | Dernière Mise à jour : 18.01.2021

C’est un drone de type Schieble Camcopter S-100, opéré par la société norvégienne Nordic-Unmanned, qui a été utilisé.

Crédit photo Nordic-Unmanned

Une opération de test menée ces derniers mois dans le détroit du Pas-de-Calais avait pour objet d'envoyer un drone renifleur vérifier la teneur en soufre des fumées des navires de commerce. Cette expérimentation a permis, sur 65 navires survolés, d'en cibler 14 comme potentiellement en infraction.  

La direction des affaires maritimes a mené une expérimentation entre le 23 septembre et le 18 décembre 2020 dans le détroit du Pas-de-Calais pour inspecter les émissions de gaz des navires et ainsi lutter contre la pollution. La mission avait pour but de tester les procédures de survol et de mesure de la fumée expulsée par la cheminée des navires, ainsi que la fiabilité du "senseur" embarqué sur le drone. A terme, les mesures doivent permettre de vérifier si les teneurs en soufre sont conformes aux normes européennes.

Une des régions les plus fréquentées au monde

Le choix s’est porté sur cette région qui est l’une des plus fréquentées au monde par les navires. Elle est également bénéficiaire d’un régime de protection renforcée en matière de lutte contre la pollution de l’air.

Le drone, de type Schieble Camcopter S-100, était opéré par la société norvégienne Nordic-Unmanned. Il a également été utile lors de quatre opérations de recherche et de sauvetage en mer.

Concours de l’Union européenne

Au terme de l’expérimentation, 65 navires de commerce ont ainsi été contrôlés par le drone, 14 identifiés comme potentiellement en infraction, et 11 contrôlés au port d’escale suivant, ce qui a nécessité le concours des Etats membres de l’Union européenne. Les inspections n’ont ftnalement pas confirmé les infractions, mais l’opération a permis de cibler les navires à contrôler.

L’opération, basée au Cross (centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage) Gris-Nez, sera reconduite pour un mois au printemps prochain.

 

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format