Menu
S'identifier

Campagne céréalière : le port de Rouen tire son épingle du jeu

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 16.07.2020 | Dernière Mise à jour : 20.07.2020

Les 4 opérateurs céréaliers du port de Rouen revendiquent un trafic de 9,87 millions de tonnes (Mt) de céréales exportées sur l'ensemble de la campagne, soit + 30 % par rapport à l’an dernier.

Crédit photo Haropa- Port de Rouen

Le port de Rouen tire un bilan positif de la campagne céréalière 2019/2020. Et pourtant, l’exercice s’est déroulé dans un contexte marqué par les grèves de l’hiver dernier puis par la crise sanitaire au printemps.

Pour le port de Rouen, la campagne céréalière 2019/2020 s’est déroulée sous les meilleurs auspices. En effet, ses 4 opérateurs céréaliers – Groupe BZ, Senalia, Simarex et Soufflet Négoce (SOCOMAC) – revendiquent un trafic de 9,87 millions de tonnes (Mt) de céréales exportées sur l'ensemble de la campagne, soit une hausse de 30 % par rapport à l’an dernier. "Les quantités importantes produites à la récolte 2019 et la bonne qualité proposée par l'hinterland céréalier de Rouen ont permis de répondre à une forte demande mondiale", indique Haropa dans un communiqué de presse.

Un contexte particulier

Pourtant, l’opus 2019/2020 a eu lieu dans un contexte marqué par les mouvements nationaux de janvier/février puis par la crise sanitaire au printemps. "L’engagement de chacun, de la ferme au navire pendant cette période de crise, a permis à la filière de rester opérationnelle et les exportations ont pu se dérouler sans accrocs avec, au départ de Rouen, des volumes dépassant 1 Mt sur chacun des mois entre février et avril", plaide Haropa. Avec 7,2 Mt de blé, 2,6 Mt d’orge chargées, 10,7 Mt de céréales et oléo-protéagineux et 3,35 Mt de produits agro-industriels (alimentation animale, huiles végétales, malt, sucre, cacao, biocarburants, etc.) importés et exportés durant cette campagne. "Cet excellent résultat s’explique par une bonne compétitivité des céréales françaises face aux productions des pays concurrents de la mer Noire", souligne Haropa.

Géographiquement, les principales destinations des flux depuis Rouen restent l'Algérie et le Maroc. "La bonne qualité des céréales et les prix compétitifs ont également contribué à un retour en force des expéditions sur l'Afrique de l'Ouest, avec le plus fort tonnage exporté vers cette région depuis 15 ans (1,08 Mt). Autre destination phare : la Chine, avec 900 000 t exportées en blé et orge."

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format