Menu
S'identifier

Brittany Ferries tire un premier bilan du Brexit

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 01.02.2021 | Dernière Mise à jour : 02.02.2021

 L’armateur breton fait état d’un niveau d’unités non accompagnées transportées plus élevé que les années précédentes.

Crédit photo Brittany Ferries

Un mois après le Brexit, Brittany Ferries constate une bonne tenue du marché du transport de remorques sans conducteur sur l’ensemble de ses lignes reliant la France au Royaume-Uni et à l’Irlande. L’armateur planche même sur le lancement d’une nouvelle ligne qui reliera Roscoff et Saint-Malo à l'Irlande.

Pour les échanges outre-manche, il y a un avant et un après le 1er janvier 2021. Pour l’heure, bon nombre de compagnies maritimes témoignent d’une réduction des volumes en janvier sur leurs liaisons avec le Royaume-Uni. Une raison à cela : les entreprises ont fait des stocks en raison des craintes liées au Brexit. 

Un marché qui a le vent en poupe

Pour autant, l’armateur breton Brittany Ferries fait état d’un niveau d’unités non accompagnées transportées plus élevé que les années précédentes, notamment sur sa ligne entre Santander en Espagne et Portsmouth au Royaume-Uni, où cette proportion atteignait 40 % en décembre dernier, mois de son lancement. "Sur la ligne Bilbao/Poole, le navire Pelican, conçu pour le transport de remorques non accompagnées, connaît une telle augmentation de son taux de remplissage qu’il est aujourd’hui le navire fret le plus rentable de la compagnie", assure Brittany Ferry dans un communiqué de presse.

Un créneau d’activité qui tire également parti de la crise sanitaire actuelle car "les tests PCR négatifs, exigés pour les chauffeurs routiers, doivent indéniablement favoriser le transport de marchandises non accompagnées. Il y a aussi des avantages financiers à ne pas avoir de chauffeur. Les sociétés s’organisent avec, par exemple, des transporteurs en Irlande qui mettent en place des accords réciproques avec des transporteurs en Espagne pour récupérer ou déposer la remorque une fois la traversée maritime effectuée" commente Simon Wagstaff, directeur commercial fret du groupe Brittany Ferries.

Une nouvelle ligne imminente

Si la compagnie assure plancher sur le plan de flotte d’un nouveau service fret qui reliera Roscoff et Saint-Malo à l'Irlande grâce au navire Armorique pour un lancement début février, elle a inauguré le 19 janvier une nouvelle ligne entre Rosslare et Cherbourg proposant "une alternative afin d’éviter les nouvelles formalités liées au Brexit, les coûts élevés et les retards potentiels résultant du passage des marchandises par le Royaume-Uni."

Autre acteur qui semble avoir tenu le même raisonnement, Containerships, filiale de shortsea européenne de CMA CGM, qui annonçait, en novembre dernier, l'entrée en service d'une liaison hebdomadaire depuis le port de Dunkerque vers et depuis les ports de Dublin et de Cork en République d’Irlande. Enfin, DFDS s'est également positionné outre-manche avec le lancement, en janvier, d'une nouvelle liaison entre Rosslare pour Dunkerque.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format