Menu
S'identifier

Axe ferroviaire Nantes-Lyon : un enjeu pour le port de Nantes Saint-Nazaire

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 08.01.2018 | Dernière Mise à jour : 08.01.2018

Convoi de céréales à destination du port de Nantes Saint-Nazaire.

Crédit photo Olivier Constant

Le projet de Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA) et de création d'une plateforme de transport combiné à Montoir de Bretagne devrait permettre au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire de développer à la fois son offre ferroviaire et maritime.

Vingt-deux ans après sa création, l'association RACO (Rhône-Alpes - Centre - Océan) poursuit sa mobilisation pour promouvoir la modernisation des infrastructures ferroviaires et une densification des circulations de trains de voyageurs et de fret sur l'axe Nantes/Lyon, mais également sur des antennes afférentes à l'axe.

Poursuite de l'électrification

Composée notamment de Conseils Régionaux et de Nantes Saint-Nazaire Port, RACO soutient bien entendu le projet de la VFCEA (Voie Ferrée Centre Europe Atlantique) qui constituera une nouvelle avancée de l'électrification de l'axe. Celle-ci a débuté à la fin des années 1980 en Région Pays de la Loire et s'est poursuivie ensuite en Centre-Val de Loire. Ce sont ainsi 426 km de ligne qui sont électrifiés entre Saint-Nazaire/Nantes et Nevers. À présent, c'est la Région Bourgogne-Franche-Comté qui prépare l'électrification de la section Nevers - Chagny (164 km). Et c'est cet axe-là qui intéresse le plus Nantes Saint-Nazaire Port car il permet d'établir des connexions avec les corridors de fret européens n° 2 (Rotterdam/Anvers - Luxembourg - Bâle/Lyon) et 4 (Atlantique via Saint-Pierre-des-Corps).

Pour l'heure, il n'est parcouru que par deux trains de fret quotidiens circulant de bout en bout en moyenne. L'autre itinéraire de l'axe Nantes/Lyon n'est pas encore électrifié entre Saint-Germain-des-Fossés et le nord de Lyon.

Chantier de transport combiné

Le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire milite d'autant plus pour la réalisation de l'électrification de la VFCEA, incluant sa mise au gabarit GB1 (containers internationaux), qu'il a lancé avec SNCF Réseau, l'État et les collectivités des études pour la mise en place d'un chantier de transport combiné à Montoir-de-Bretagne.

Réalisée au cours du prochain Contrat de Plan État Région débutant, vraisemblablement à partir de 2021, cette opération d'un coût estimé à 13 millions d'euros environ verrait la mise en place de deux voies longues de 700 m. "À sa mise en service à l'horizon 2023, cette plateforme serait desservie par trois trains de combiné par semaine. Puis ce service pourrait passer graduellement en quotidien. Au global et en rythme de croissance, le trafic pourrait porter sur 30 à 35 000 UTI (caisses mobiles, conteneurs et semi-remorques préhensibles par pinces, NDLR) annuelles à l'horizon 2025", explique Alain Leblanc, Chef du service développement multimodal au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire Port.

Ce nouvel investissement à venir s'inscrit en prolongement de celui de 40 millions d'euros récemment réalisé pour l'extension du terminal à conteneurs de Montoir de Bretagne.

Un impact sur les lignes maritimes

L'électrification de la VFCEA à l'horizon 2025 va donc très sérieusement améliorer les relations au départ de Nantes Saint-Nazaire Port vers l'Allemagne et l'Italie, voire vers Lyon et Valenton, en banlieue parisienne. De quoi permettre au Grand Port Maritime d'aller capter de nouvelles lignes maritimes permettant notamment d'alimenter en produits frais l'Ile-de-France.

Pour l'heure, son trafic ferroviaire est de l'ordre du million de tonnes en vrac uniquement puisqu'il n'existe pas d'offre combiné. Ce sont les céréales qui représentent une partie substantielle du trafic. Leur part modale est de 25 % en ferroviaire. Elle pourrait encore augmenter à la faveur de l'édification d'un nouveau silo d'une capacité de 45 000 tonnes en première phase. Il pourrait devenir opérationnel d'ici à la fin de l'année 2019.  

> A lire aussi : Port de Nantes Saint-Nazaire : nouveau service de transport fluvial opérationnel début 2018

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format