Ascometal : le site de Fos-sur-Mer tranché le 31 mai

Article réservé aux abonnés

Crédit photo ©Ascometal
Une audience de la chambre commerciale du tribunal de Strasbourg s'est tenu le 30 mai sur le devenir du groupe sidérurgique Ascometal France. Les aciéries ont fait l'objet de plusieurs offres de reprise partielle. Le sort de Fos-sur-mer doit être tranché ce 31 mai tandis qu'une nouvelle audience est prévue le 28 juin pour les autres sites.



Le devenir du site de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) d'Ascometal France, qui emploie quelque 330 personnes. devrait être tranché le 31 mai par la chambre commerciale du tribunal de Strasbourg. En revanche, l'examen des offres de reprise pour les autres sites du groupe sidérurgique (1 200 salariés), a été renvoyé à une nouvelle audience le 28 juin

Mis en vente par Swiss Steel, Ascometal dispose de deux sites principaux de production, les aciéries de Hagondange en Moselle et de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône ainsi que de trois sites d'usinage et de parachèvement, à Custines (Meurthe-et-Moselle), Saint-Etienne et Leffrinckoucke (Nord). Un Centre de recherche sur les aciers spéciaux…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Industrie

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15